Qualification IRVE

Qu’est-ce que la qualification IRVE ? Est-elle obligatoire ?

Le métier d’électricien est encadré par la législation tant il exige de connaissances et de compétences en la matière. Une installation électrique mal réalisée peut avoir de dramatiques conséquences en cas de court-circuit, surchauffe ou surcharge. Aussi, pour exercer, l’électricien devra disposer de l’un des diplômes suivants : un CAP en préparation et réalisation d’ouvrages électriques, un Bac Pro métiers de l’électricité et de ses environnements connectés, un brevet professionnel avec option spéciale électricien, ou enfin un brevet technique du métier en tant qu’installateur en équipements électriques. Au-delà de ces diplômes, l’électricien qui souhaitera élargir son carnet de commandes aura tout intérêt à passer des formations certifiantes complémentaires pour se spécialiser dans certains domaines. C’est notamment le cas de la qualification IRVE, qui permet à l’électricien de pouvoir installer des bornes de recharge pour véhicule électrique. Qu’apporte cette qualification et est-elle obligatoire ? Nos réponses.

La qualification IRVE, qu’est-ce que c’est ?

De plus en plus de véhicules 100 % électriques ou hybrides circulent sur le réseau routier du territoire. 162 000 véhicules électriques ont été vendus en France en 2021, ce qui représente une hausse de 45,6 % par rapport à 2020 ! L’électricien ambitieux en recherche d’un marché prometteur et innovant aura assurément eu le nez creux pour se tourner vers la spécialisation en installations permettant la recharge de ces véhicules. Cependant, tout électricien ne peut pas s’y frotter, et pour cause, ce type d’installation nécessite des compétences spécifiques. C’est ainsi qu’est née la qualification IRVE.

Qualification IRVE : Définition

Le sigle IRVE signifie Infrastructure de Recharge de Véhicule Electrique. Il s’agit de différentes installations de systèmes électriques permettant la recharge des véhicules hybrides et 100 % électriques. La qualification IRVE est une certification obtenue par un professionnel suite à une formation à l’installation de ces équipements, prouvant son perfectionnement, sa parfaite connaissance de l’équipement électrique et notamment des risques encourus si l’installation n’est pas réalisée dans les règles. Comme tout label et certification, le professionnel qui les détient sait combien ils sont gage de qualité et de reconnaissance dans le domaine et parmi la concurrence.

Par qui la qualification IRVE peut-elle être délivrée ?

La qualification IRVE peut être délivrée par deux organismes différents :

  • Qualifelec : C’est l’association professionnelle et technique de qualification des entreprises du génie électrique et énergétique. Elle a pour principal objectif de permettre aux particuliers, maîtrise d’œuvre ou d’ouvrage, ou encore aux bureaux d’étude de choisir un professionnel électricien compétent, exécutant des travaux qualitatifs et sécuritaires, en toute confiance. Elle reconnaît ainsi les compétences techniques spécifiques des entreprises du génie électrique et énergétique ;
  • Ou l’Afnor: Il s’agit de l’Association Française de Normalisation qui a presque 100 ans. Composée de près de 2500 entreprises adhérentes, elle est l’organisme qui représente la France auprès des organisations européennes et internationales de normalisation. Elle établit des standards parfois légalement obligatoires pour les entreprises, les administrations ou les associations.

La qualification IRVE est-elle obligatoire ?

La mention IRVE a été proposée par les organismes de qualification dès 2015, constatant l’essor du marché du véhicule électrique, la taxation des véhicules polluants, et le développement des consciences écologiques avec le souhait de plus en plus marqué des consommateurs de limiter leur emprunte carbone. Toutefois, la qualification IRVE n’est devenue obligatoire qu’en 2017 par le décret du 13 janvier pour tout installateur de point de recharge de véhicule électrique d’une puissance supérieure à 3,7 kW. En 2021, un nouvel arrêté a apporté des modifications sur la démarche de qualification, en imposant notamment aux professionnels de se former plus spécifiquement sur les volets de l’étude de conception, de l’installation et de la maintenance des IRVE.

Quand l’obligation est une question de puissance

Les bornes de recharge 3,7 kW sont les installations les moins performantes des wallbox. Disons qu’elles font le job, mais elles ne peuvent être utilisées que pour les véhicules à petite batterie, pour des utilisateurs au profil plutôt citadin, qui ne parcourent que peu de kilomètres par jour sur de courts trajets.

En revanche, d’autres wallbox proposent une performance électrique de 7, 11 ou 22 kW. Pour installer celles-ci, faire appel à un professionnel qualifié IRVE est une obligation légale. Pourquoi ? Tout simplement parce que plus l’équipement de recharge sollicite l’installation électrique globale, plus il est primordial de s’assurer de la compétence pointue du professionnel qui intervient. La surcharge ou la surchauffe d’un système de recharge mal installé pourraient avoir des conséquences dramatiques pour l’habitation et les membres du foyer, et dans une moindre mesure, avoir des conséquences néfastes pour le véhicule dont la batterie pourrait être endommagée.

Les avantages de la qualification IRVE

L’obtention de la certification IRVE n’est pas gratuite, et chaque module de perfectionnement est payant. Cependant, c’est un coût moindre en comparaison des nombreux avantages qu’elle présente, tant pour la société, que la PME ou TPE, voire pour l’électricien indépendant, qui sera d’ailleurs probablement le plus avantagé des professionnels par la renommée et le portefeuille clientèle que cela peut lui apporter.

La reconnaissance du savoir-faire

La qualification IRVE, comme tout label ou certification, a une valeur reconnue qui est un formidable moyen de valoriser ses compétences professionnelles. Elle atteste d’un véritable savoir-faire technique et qualitatif, ce qui en fait un excellent argument commercial auprès des clients potentiels. Elle permet de gagner en visibilité, notamment sur internet puisque l’entreprise sera référencée sur l’annuaire du site officiel de l’organisme certifiant. Enfin, elle permettra au professionnel de gagner en crédibilité auprès des banques et assurances, pour l’aider ainsi à s’agrandir, à investir dans du matériel technique, un véhicule professionnel ou autre.

L’avantage du client

Dans sa stratégie nationale de transition écologique vers une développement plus durable, l’Etat a posé l’ambition de réduire de 50 % la consommation énergétique en France d’ici à 2050. Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour y parvenir, dont certains tendent à favoriser la conversion à l’électrique avec des facilités données pour l’acquisition de véhicules hybrides ou 100 % électriques.

  • Une prime à la conversion: C’est une aide à l’acquisition d’un véhicule hybride ou électrique neuf ou d’occasion, en échange de la mise en rebut d’une voiture plus ancienne et plus polluante ;
  • Un bonus écologique: Il s’agit d’une prime d’un montant maximum de 6000 € qui permet aux personnes à faibles ressources d’acquérir ou de louer une voiture peu polluante ;
  • Un Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE): Il est accordé pour réaliser des travaux d’amélioration des performances énergétiques sur une habitation principale, dans le but de la rendre moins énergivore. L’installation d’un système de charge d’un véhicule électrique fait partie de la liste des travaux concernés ;
  • Une prime Certificats d’Economies d’Energie (CEE): Aussi appelée Prime énergie, cette aide permet de financer des travaux d’économie d’énergie sans condition de revenus. Elle peut être octroyée pour l’installation d’une borne de recharge électrique plus performante et moins consommatrice d’énergie.

Ces 4 dispositifs ne peuvent être sollicités pour l’installation d’une borne de recharge électrique uniquement si le client a fait appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et IRVE.

Faire bénéficier du programme Advenir à ses clients

La qualification IRVE permet à l’électricien d’effectuer une demande de labellisation de son offre commerciale pour permettre à ses clients, hors particuliers, de prétendre à percevoir la prime du programme ADVENIR qui peut couvrir les coûts de fourniture et d’installation de points de recharge à hauteur de 30 à 60 % selon le lieux d’implantation. La qualification IRVE devient donc largement avantageuse pour le client qui souhaite faire installer des bornes de recharge sur son parking, sur des espaces publics ou privés.

Le bémol de la qualification IRVE

Le point négatif de cette qualification est qu’elle est attribuée à l’entreprise et non aux électriciens de l’entreprise. Elle est obtenue par la formation d’au moins un référent technique au sein de celle-ci. Si cela n’a pas d’impact sur l’électricien indépendant, cela peut devenir problématique si le technicien salarié formé quitte l’entreprise, auquel cas la certification IRVE devient caduque. Il y a donc un réel intérêt à former plusieurs techniciens pour s’assurer de pouvoir conserver la qualification.