Borne de Recharge

Prise renforcée type Green’Up : conseils, prix et devis

80% des propriétaires d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable ont opté pour la recharge à domicile. On le sait désormais, trois solutions sont envisageables pour la charge à domicile : la prise domestique classique, la prise renforcée ou la borne de recharge (wallbox). La première est plutôt déconseillée par sa trop faible puissance et le risque de surcharge. La dernière est très prisée mais représente un coût important à ajouter au prix d’achat du véhicule, pour une puissance plus élevée que le véhicule n’est parfois pas en capacité d’absorber. Aussi, la prise renforcée Green’Up présente l’avantage d’être compatible avec la majorité des véhicules électriques, pour un coût plus que raisonnable, une installation plutôt simple et une performance tout à fait satisfaisante.

Une prise renforcée Green’Up : c’est quoi ?

La prise Green’Up est arrivée sur le marché de l’électrique en 2014. C’est une prise renforcée qui délivre une bien meilleure puissance qu’une prise domestique classique grâce à des matériaux qui présentent une conductivité supérieure, sans risque de surchauffe du système électrique.

Quelle puissance de charge ?

La configuration du tableau électrique déterminera le choix de la solution de charge. Il devra être dimensionné correctement, câblé et protégé. La Green’Up offre une puissance maximale de charge de 3,2 kW en courant alternatif monophasé, sous 14A maximum. Nous sommes bien d’accord, le dialecte de l’électricien n’est pas très explicite ! Un éclaircissement s’impose :  Les ampères (A), les watts (W) et les volts (V) sont des unités électriques qui mesurent respectivement l’intensité, la puissance, et la tension électrique.

  • L’ampère est l’unité d’intensité du courant électrique, soit la quantité d’électricité qui passe dans un circuit par unité de temps. Concrètement, plus il y a d’appareils raccordés sur une même ligne au tableau électrique, plus elle doit transporter d’ampères. Dans le cas contraire, l’installation disjoncte ;
  • Le watt indique la puissance nécessaire à un appareil électrique pour fonctionner. On utilise plus généralement le kilowattheure (kWh = 1000 W/heure) qui est une unité de mesure de la consommation. Ainsi, un appareil de 1000 W fonctionnant pendant 1h consommera 1 kWh. On parle ici d’une charge de 3,2 kWh, soit 3200 W par heure de charge. On obtient les kW en multipliant l’intensité (ampères) par la tension (volts), qui se traduisent en kilovoltampères (1 kVA = 1 kW) ;
  • Le volt mesure la tension du courant électrique. Si l’on devait le comparer au secteur hydraulique, on pourrait l’assimiler à la pression de l’eau. Plus le courant passe dans le fil électrique, plus la tension est élevée. Une batterie automobile aura une tension électrique pouvant aller jusqu’à 12V.

Pour en finir des descriptions, le courant alternatif monophasé est un courant constitué d’une seule phase électrique avec deux câbles : le câble conducteur et le câble neutre. Il s’oppose au courant triphasé qui est trois fois plus puissant. On peut penser que le triphasé est meilleur, et c’est objectivement probablement le cas bien qu’il soit plus coûteux, mais sachez que la plupart des logements particuliers disposent d’un courant monophasé pour une consommation d’énergie classique (chauffage, éclairage, appareils électriques, et prise renforcée Green’Up).

Pour résumer, une puissance de charge de 3,2 kW en courant alternatif monophasé sous 14 A est un très bon compromis entre la prise classique insuffisante, et la wallbox plus coûteuse et nécessitant souvent une adaptation du tableau électrique. A titre d’exemple, la Renault Zoé est parfaitement compatible avec cette prise renforcée, qui rechargera sa batterie vide à 100 % en environ 18h. Sachant que les derniers % sont les plus longs à charger, 10h suffiront à retrouver une charge à 80%. Si l’on compare sa performance à celle de la prise classique : une prise domestique de 1,8 kW sous 8A rechargera cette même Zoé en 32h. Pas photo n’est-ce pas !

L’équipement complet

La prise renforcée est équipée d’un disjoncteur différentiel pour éviter tout court-circuit sur le tableau électrique de l’habitation. Pour qu’elle délivre sa pleine puissance, il est nécessaire de s’équiper d’un câble de recharge occasionnel compatible avec la Green’Up. Celui-ci sera doté d’un dispositif lui permettant de reconnaître la prise renforcée, donc d’éviter les surcharges. Notons que sans ce câble complémentaire, votre prise renforcée ne sera pas plus puissante qu’une prise ordinaire, seulement plus sécurisée.

Elle peut être encastrée dans le mur, plus esthétique mais nécessitant quelques travaux pour faire passer les fils à l’intérieur du mur, ou en saillie, ce qui signifie qu’elle est plus apparente car fixée directement sur la façade de l’habitation. Elle sera dans tous les cas munie d’un volet protecteur d’étanchéité. Des kits prêts-à-poser existent, comprenant la prise étanche, le volet protecteur et une patère de suspension du cordon de recharge.

Quelle prise Green’Up choisir ?

Il existe deux types de prises Green’Up : l’Access, la plus classique chez les particuliers, et l’Access IK 10, moins répandue mais tout aussi performante.

  • La Green’Up Access : C’est la solution la plus sûre et la plus adaptable pour un coût d’achat moindre. Adaptable car elle présente l’avantage de pouvoir être détectée par les véhicules au moment de la charge, et est ainsi en capacité de s’adapter à la puissance maximale supportée par celui-ci ;
  • La Green’Up Access IK 10 : Elle présente les mêmes caractéristiques que la précédente, mais se veut plutôt destinée aux emplacements les plus exposés aux intempéries. On la trouvera plus rarement, et principalement sur des parkings publics ou bien des boxes de garage.

Quels coûts prévoir ?

La prise renforcée présente de sérieux avantages : une bonne puissance, un système sécurisé, un coût bien en-deçà de celui d’une borne de recharge. Pour une Green’Up, il faudra compter environ 200 € HT. A la fourniture viendra s’ajouter les frais d’installation qui environneront les 400 € dans le cas d’un tableau électrique récent et en bon état de fonctionnement. Ce tarif peut augmenter si une intervention de modification est nécessaire. Sachez que certains constructeurs automobiles accordent des offres d’installation subventionnées à l’achat d’un véhicule neuf.

A qui faire appel pour l’installation ?

Il est largement recommandé de faire installer la prise renforcée Green’Up par un électricien agréé IRVE (Infrastructure de Recharge de Véhicule Electrique) qui est une qualification reconnue, délivrée par deux organismes certificateurs qui sont l’Afnor ou Qualifelec. L’électricien IRVE est un professionnel de l’équipement des véhicules électriques. Il est formé et capable d’établir en premier lieu un diagnostic du système électrique avant toute installation, pour assurer de recharger son véhicule en toute sécurité.

Demander un devis à un électricien IRVE

Pour se lancer, le premier réflexe sera donc de faire appel à un professionnel qualifié IRVE. Après une visite sur place pour étudier votre installation électrique et les conditions d’installation, il sera en mesure de vous établir un devis correspondant souvent à la fourniture et à la pose du système de charge.

Une demande de devis en ligne est également un très bon moyen de se faire une idée du coût de l’installation, en saisissant les données nécessaires au calcul. C’est une démarche rapide, facile à faire de chez soi, sans engagement et surtout totalement gratuite.

La prestation inclura le câblage (câble de section 2,5, tubes et accessoires), la protection électrique (disjoncteur et différentiel), la prise Green-Up 14A à fixer au mur, et le coût de la main d’œuvre bien-sûr (installation, pose et réglages). Les éléments de contexte qui peuvent moduler le montant du devis sont les suivants :

  • Le type d’installation électrique de l’habitation : si elle est vétuste, le technicien devra la réhabiliter, moyennant des frais supplémentaires ;
  • Les conditions d’installation de la prise renforcée : Selon la distance entre le tableau électrique et la prise, la complexité du câblage, maison individuelle ou logement collectif, etc. le tarif sera impacté.