Borne de Recharge

Superchargeur pour voiture électrique : pour quel type d’installation ?

Plus de 35 000 Superchargeurs sont implantés dans le monde à ce jour. Non, ça n’est pas si énorme à l’échelle mondiale. Pourquoi si peu ? Parce que le Superchargeur est dédié à un type de véhicule particulier. Lequel, pourquoi, comment ? Entrons ensemble dans le monde de Tesla et de ses Superchargeurs.

Un Superchargeur électrique, c’est quoi ?

Le Superchargeur est une borne de recharge ultra rapide de la marque américaine Tesla. Il est donc, jusqu’alors, dédié aux véhicules de la marque. Pourquoi ? Revenons en 2012 pour comprendre. Cette année-là, Tesla commercialise la Tesla Model S, soit son tout premier modèle de véhicule électrique à destination du grand public. Avec elle, la marque commercialise une borne ultra puissante, adaptée à son besoin de recharge. Rappelons qu’en 2012, les bornes de recharge n’étaient pas si répandues, et Tesla se devait de prôner l’excellence jusque dans le système de recharge adéquat pour satisfaire au besoin des utilisateurs. C’est ainsi qu’est donc né le Superchargeur.

Un mot de ses performances ? Elles sont assez incroyables ! Depuis sa conception, le Superchargeur a pour ambition de s’adapter à l’usage du véhicule pour de longs trajets quotidiens. C’est pourquoi il permet la recharge ultra rapide. Les premières bornes Tesla, celles de type V1 et V2, qui visaient déjà l’excellence et le luxe, offraient une puissance de charge qui pouvait aller jusqu’à 150 kW. Aujourd’hui, les Superchargeurs V3 peuvent atteindre 250 kW. Branchez votre véhicule pour faire le test : En 15 minutes, le véhicule est rechargé pour réaliser jusqu’à 275 km en autonomie, prêt pour repartir sillonner les routes à la guise de son propriétaire.

Multinationale Tesla : A qui a-t-on affaire ?

En premier lieu, il convient de développer rapidement les ambitions de la marque. Elle est aujourd’hui le leader mondial du véhicule électrique. Tesla est un constructeur automobile qui pourrait être comparée à Apple dans l’électronique. L’esprit qui s’en dégage est celui de vouloir conquérir tout un marché par l’excellence, en en posant les fondements à la pointe de la haute technologie, en réponse à la transition énergétique et écologique durable. Si on choisit Apple, on ne choisit pas qu’un téléphone ou qu’un ordinateur, on choisit un univers tout entier. Aussi, il n’y a pas de compatibilité avec les autres appareils, et c’est bien le souhait de la marque et sa façon de s’imposer en leader sur le marché : par l’exclusivité.

Tesla, dans d’autres proportions, tend à s’imposer de la même manière, et pourrait bien un jour détrôner Apple tant ses projets sont ambitieux (démesurés ?). On parle souvent de « l’empire Tesla ». Nous le disions en propos introductif, 35 000 Superchargeurs sont déployés à travers le monde, situés sur les principaux axes routiers, à proximité des commodités. 35 000, soit le plus grand réseau de recharge rapide au monde ! Pourtant, ce nombre n’est pas si énorme, rapporté au nombre de véhicules Tesla vendus et en circulation. Tesla vend plus d’1 million de véhicules par an depuis 2021 (500 000 auparavant) !

Cela s’explique par le fait que les Superchargeurs sont des stations de charge publiques. Rappelons qu’à domicile, les bornes installées ne peuvent dépasser 22 kW. Au-delà, la consommation électrique générée dépasserait les capacités du compteur de l’habitation. Ajoutons également qu’une telle puissance de charge n’est pas conseillée comme mode d’alimentation permanent. La batterie risquerait fort d’être endommagée. Et la question se pose également de l’intérêt. Quel intérêt de s’équiper d’une station de charge ultra rapide chez soi ? L’économie ? Absolument pas. La borne consommera davantage d’énergie pour charger si rapidement. C’est un système développé pour le chargement en masse uniquement.

Pour les structures à domicile, évidemment que Tesla ne s’est pas contentée de laisser le champ libre à la concurrence. Elle a développé la « Wall Connector », qui peut se coupler avec le « powerwall », qui est une batterie stationnaire qui se recharge grâce au surplus d’électricité généré par les panneaux solaires et par le réseau lorsque les tarifs du fournisseur sont au plus bas.

Comment utiliser un Superchargeur ?

Le Superchargeur est plutôt simple d’utilisation. Comme pour d’autres systèmes de recharge, il suffit de brancher son véhicule pour que la charge s’enclenche automatiquement. L’application Tesla permet de consulter les disponibilités des bornes Superchargeur, de suivre l’état de la recharge, d’être informé lorsque le véhicule est suffisamment chargé et prêt à reprendre la route. Ce sont des bornes intelligentes conçues spécifiquement pour les modèles de la marque :

  • La Tesla Model S, commercialisée depuis 2012, qui est une berline familiale haut de gamme;
  • La Tesla Model X, commercialisée depuis 2015, qui est un SUV dérivé de la Model S;
  • La Tesla Model 3, commercialisée depuis 2017, qui est une berline compacte plus abordable;
  • La Tesla Model Y, commercialisée depuis 2020, qui est un crossover.

Le Superchargeur est-il réservé aux véhicules Tesla ?

Jusqu’à maintenant, oui, seuls les véhicules Tesla peuvent utiliser les Superchargeurs. Toutefois, il serait envisageable de remettre en question cette exclusivité, en ouvrant la charge à d’autres véhicules électriques. La difficulté rencontrée réside dans le fait que ces véhicules devront s’équiper d’un adaptateur au port Tesla, qui pour l’heure, n’existe pas.

Comment charger rapidement si on ne roule pas en Tesla ?

Evidemment, si la marque développe ses propres Superchargeurs, les autres véhicules ne sont pas en reste. Des bornes de recharge ultra rapides se développement sur le réseau routier national, pour satisfaire les besoins des gros rouleurs, par la recharge accélérée de masse. Les bornes ultra-rapides peuvent aller de 50 à 350 kW, pour des performances plutôt remarquables.

  • Une borne de 50 kW rechargera 100 km par ¼ d’heure,
  • Une borne de 100 kW en rechargera 150,
  • Une borne de 175 kW en rechargera 240,
  • Une borne de 250 kW en rechargera 350,
  • Une borne de 350 kW en rechargera plus de 480.

Ajoutons que ces bornes sont dotées d’une technologie de pointe, intégrant généralement, entre autres, un écran LED tactile multilingue, un indicateur d’état de charge du véhicule, un câble ergonomique auto-rétractable, un terminal de paiement, etc. Elles permettent une réduction des coûts de connexion au réseau via une batterie intégrée, une consommation d’énergie intelligente, une recharge AC/DC simultané, etc.

Quel coût prévoir pour installer des Superchargeurs ?

De façon générale, les bornes de recharge ultra-rapides peuvent s’inclure dans une fourchette allant de 5 000 à 50 000 €. Les superchargeurs seront plus près des 50 000 € (le prestige de la marque a un coût). D’autres frais viendront s’ajouter, comme ceux du raccordement au réseau électrique qui nécessitera une étude et des travaux de génie civil et génie électrique que seuls des installateurs expérimentés et surqualifiés pourront installer, ceux relatifs aux options complémentaires choisies, comme notamment le paiement, le pilotage et la réservation à distance.

Pour pallier à ces frais, et toujours dans l’optique de parvenir à développer et densifier un réseau fiable et pérenne de stations de recharge publiques ou semi-privées, l’Etat a mis en place des aides financières, dont deux sont accordables pour les Superchargeurs.

D’abord, le programme ADVENIR qui vise à inciter et favoriser le développement de la mobilité propre en proposant plusieurs primes, dont une pour l’installation d’une infrastructure pour véhicule électrique accessible au public sur voirie ou sur parking privé d’entreprise, avec une prise en charge pouvant aller jusqu’à 50 % de la fourniture et de l’installation de l’IRVE, plafonnée entre 1 700 et 15 000 € HT selon la borne ; et une autre pour faciliter la modernisation des IRVE existantes, en prenant en charge 80 % des frais de modernisation de l’installation, plafonnée entre 1 700 et 7 000 € HT selon l’obsolescence.

Egalement, l’appel à projet ADEME, qui vise à soutenir les projets d’implantation d’IRVE haute puissance en réseaux publics dans le but de déclencher une dynamique de déploiement sur tout le territoire. L’aide sera octroyable pour tout projet comptant au moins 100 points de charge pour les opérateurs privés. Elle sera de l’ordre de 50 % du prix d’installation de chaque borne, plafonnée à 1500 € par borne standard, 3000 € par borne accélérée et 12 000 € par borne ultra-rapide. C’est une bonne option pour une chaîne commerciale par exemple, qui pourrait étendre les Superchargeurs à toutes ses franchises. Précisons toutefois que le demandeur devra pouvoir démonter l’attractivité de son réseau, son interopérabilité, une tarification à visée solidaire, une qualité de service irréprochable et la pérennisation des infrastructures.