Borne de Recharge

Installation d’une borne de recharge au meilleur prix !

L’installation de la borne de recharge intervient généralement juste après s’être engagé dans l’acquisition du véhicule électrique. Aussi, les dépenses se cumulent, et il est bien légitime de vouloir limiter les frais. Comment parvenir à faire installer une borne de recharge au meilleur prix ? Par ici les astuces.

Quels coûts comprend l’installation d’une borne de recharge ?

Avant l’achat et l’installation de la borne de recharge, il y a déjà un lourd investissement avec l’acquisition du véhicule électrique. On estime qu’un véhicule électrique neuf coûte aujourd’hui entre 23 000 et 41 000 €. Du simple au double donc, selon s’il s’agit d’une petite citadine classique ou d’un modèle plus puissant et plus autonome. Evidemment, on peut avoisiner les 80 à 90 000 € pour un modèle comme la Tesla, pour des prestations similaires aux véhicules thermiques. A ces tarifs ne sont pas déduites les aides à l’achat d’un véhicule électrique proposées par l’Etat.

Précisons qu’il reste possible, et d’ailleurs souvent préféré, de s’équiper d’un véhicule électrique via le leasing, soit dit encore la location longue durée ou la location avec option d’achat, pour un investissement moindre, mais des loyers mensuels et un capital de départ à verser.

A ce coût s’ajoutera donc celui de l’achat de la borne de recharge, et celui de son installation. La pose simple de la borne de recharge peut environner les 300 à 600 €, comprenant la pose, le tirage de ligne et la mise en place d’une protection électrique. Ces frais peuvent augmenter s’il faut creuser une tranchée, si le système électrique est trop vétuste, etc. En ce qui concerne la borne en elle-même, elle peut varier de 300 € pour une puissance de 3,7 kWh à 1500 € pour 7.4 kWh, et bien au-delà pour des bornes de recharge plus rapides.

Notons également qu’à ce prix là, les accessoires indispensables ne seront généralement pas fournis. On parle ici du disjoncteur, de l’interrupteur différentiel, du câble de recharge avec un connecteur compatible, etc. Alors évidemment, le coût global de l’investissement à de quoi refroidir, et l’on comprend aisément pourquoi les écomobilistes souhaitent parvenir à s’équiper d’une borne de recharge au meilleur prix.

Installer sa borne de recharge soi-même : Possible, mais pas si économique que l’on peut le penser

Au risque d’en surprendre certains, il est en effet possible d’installer sa borne de recharge soi-même. Cette affirmation s’accompagne toutefois très rapidement d’un « mais ». Légalement, rien n’interdit un particulier d’installer sa borne de recharge, du moment qu’elle ne dépasse pas les 3,7 kW. Autrement dit, les entreprises ne sont pas autorisées à procéder elles-mêmes à leur installation, et les particuliers qui souhaitent s’équiper d’un équipement plus performant auront alors l’obligation de faire appel à un installateur professionnel. Pourquoi ? Parce qu’au-delà de 3,7 kW, la puissance électrique du compteur doit être augmentée pour ne pas risquer de surcharge.

Imaginez bien qu’une borne de 3,7 kW équivaut à la mise en fonctionnement simultanée d’un sèche-linge et d’un micro onde. Les particuliers pouvant installer des bornes plus puissantes de 7, 11 ou même 22 kW, la consommation peut rapidement exploser. 11 kW correspondent au fonctionnement simultané de 4 fours. Ajoutés au fonctionnement des autres appareils électroménagers ou électriques de la maison, on comprend aisément qu’il faille préférer l’intervention d’un professionnel agréé.

Les conséquences d’une installation « DIY » de sa borne de recharge

Evidemment, installer sa borne soi-même permet l’économie de l’intervention de l’installateur, soit environ 600 €. Toutefois, elle est à mesurer aux conséquences qu’elle entraînera.

  • Le risque pris : Le néophyte devra préférer s’en remettre à l’expertise de l’installateur, mais le bricoleur plutôt aguerri en électricité et domotique pourra s’y atteler. Toutefois, le risque pris est à bien considérer. Une surcharge du réseau électrique peut entraîner une surchauffe et un début d’incendie. Les conséquences d’une mauvaise installation peuvent être dramatiques. Il n’y a pas de place à « l’à peu près » en génie électrique, et cela vaut-il le coup d’économiser 600 € d’installation lorsque l’on en a dépensé plusieurs milliers dans l’achat du véhicule ? A méditer…;
  • Le manque de conseils : L’installateur qui intervient au domicile des particuliers fera preuve de pédagogie. Il présentera l’installation, et le « pourquoi du comment ». Il saura répondre aux questions du particuliers, de l’utilisation de la borne aux conseils de bonnes pratiques d’usage pour préserver la durée de vie de la borne et du véhicule, mais aussi pour faire preuve de consommation raisonnée. Installer sa borne soi-même dispense de tous ces conseils experts, qui peuvent malheureusement manquer et amener à un mauvais usage de l’équipement;
  • La réserve de l’assureur : La borne est garantie, et cela n’aura pas d’impact. Si elle est défectueuse, elle pourra être réparée ou renouvelée. En revanche, en cas de dommage subi du fait de la borne ou de l’installation électrique aménagée, l’assureur habitation refusera d’indemniser les dégâts. L’opération peut donc coûter très cher en cas de sinistre;
  • La non-éligibilité aux aides de l’Etat : Pour soutenir le développement d’un réseau privé de recharge pour véhicules électriques, et pour ne pas que ce soit un frein à l’acquisition d’un véhicule électrique, l’Etat et certaines collectivités locales ont mis en place des aides à l’acquisition et à l’installation d’une borne de recharge à son domicile, à la condition synéquanone de faire intervenir un installateur certifié IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique). Si le particulier installe lui-même sa borne, il ne peut pas prétendre à l’octroi de ces aides financières.

Borne de recharge économique : Opter pour le modèle répondant au besoin

Faire installer sa borne de recharge comprend le coût de l’équipement, comme celui de l’intervention. Pour profiter d’une installation au meilleur prix, il convient avant tout de faire appel à sa raison. En effet, dans le choix de la borne, plusieurs éléments sont à considérer. D’abord, la puissance. Plus elle est performante, plus elle sera onéreuse. Aussi, la puissance doit être choisie selon la capacité de charge du véhicule, mais aussi selon l’usage qu’il en sera fait. Le véhicule électrique sera-t-il prévu pour de longs trajets quotidiens, ou de courts trajets occasionnels ? Si c’est un véhicule d’appoint, la charge pourra être lente sans que cela ne perturbe l’organisation quotidienne, surtout si l’usage est individuel.

Egalement, les options choisies ne devront pas répondre à une envie mais à un besoin. Le contrôle à distance par exemple. C’est une option fortement pratique pour lancer sa recharge en heures creuses par exemple. Mais est-elle indispensable ? Un couple de retraités par exemple, à son domicile la majeure partie du temps, a-t-il besoin de s’équiper d’une borne avec ce type d’option ? A priori, ça n’est pas nécessaire. Evidemment, nous raisonnons ici en termes d’économie financière. Il peut également être très judicieux d’équiper la borne d’options pour un équipement de performance optimale, en vue d’un usage prochain plus important, d’une revente du bien, de sa revalorisation, etc.

Installer une borne de recharge au meilleur prix : Envisager la recharge partagée

Une borne de recharge peut être onéreuse. Pour peu qu’elle soit en capacité de fournir une puissance importante, et qu’elle soit équipée d’options, et la facture grimpe. Une bonne astuce pour limiter les coûts est d’investir dans un modèle partagé. Pas besoin de longs calculs pour comprendre que les frais seront, de fait, partagés entre autant d’utilisateurs intéressés. Le partage des bornes induit toutefois un partage au réel ou équitable de la consommation, et donc de la facturation, ce qui peut apporter des frais de gestion de l’équipement, notamment en copropriété.

Pour aller plus loin, des solutions de paramétrage groupé, comme pour les bornes dites intelligentes, peuvent offrir un coût réel de revient par usager plutôt raisonnable. Il est également possible de faire intervenir un installateur pour équiper plusieurs logements en même temps. S’il doit installer chaque borne individuellement, son coût d’intervention restera relativement onéreux, mais inférieur à une même intervention individuelle facturée à chacun.

Professionnels ou entreprises : Envisager la recharge payante pour amortir l’investissement

S’il est parfois difficile de lésiner sur le coût d’une borne suffisamment performante pour répondre aux besoins des utilisateurs, comme sur le coût de l’intervention d’un installateur agréé, notamment lorsque plusieurs bornes intelligentes sont installées en réseau, ce qui nécessite la supervision d’un gestionnaire de réseau, il est en revanche possible de mettre en place un système de facturation de la recharge si la borne est dédiée au public.

La consommation peut être facturée au kW consommé ou à la durée de charge. Le principe est simple, l’entreprise peut décider de facturer au réel, de pratiquer la facturation symbolique pour limiter les abus mais attirer les clients, ou enfin de surfacturer pour réaliser un bénéfice, ou du moins pour amortir l’investissement réalisé, et absorber tout ou partie des coûts de gestion.

Pour une installation de borne à prix réduit, opter pour la location

Les fournisseurs de bornes de recharge en leasing (location) peuvent venir installer la borne adaptée au véhicule à recharger. L’avantage : cela évite une dépense supplémentaire liée au véhicule acheté. En revanche, un loyer devra être versé au fournisseur. Le principe est plutôt simple, et il est le même que le leasing de véhicules. La borne peut être louée en LLD (Location longue durée) ou en LOA (Location avec option d’achat). L’entretien et l’assistance sont généralement intégrés, ce qui soustrait le client de toute démarche ou contrainte.

En plus de ne pas mobiliser de trésorerie, les loyers versés peuvent être déclarés comme des charges sur sa déclaration d’impôts sur le revenu. Aussi, le résultat net avant impôt diminue. C’est une forme de procédé de défiscalisation.

Faire appel à un installateur certifié pour profiter des aides incitatives

Faire installer sa borne de recharge représente un coût qu’il sera difficile de faire évoluer à la baisse. L’installateur intègre à son tarif son déplacement, la main d’œuvre, les accessoires nécessaires, la borne, son expertise, etc. En revanche, lui faire appel permet de profiter d’aides de l’Etat. Dans son ambition de transition énergétique et écologique, l’Etat œuvre activement au développement du réseau public de stations de recharge. Toutefois, force est de constater qu’actuellement, les bornes publiques en accès libre se font plutôt rares. Pour ne pas freiner l’expansion de l’électrique, et le rebut des véhicules trop polluants, l’Etat a mis en place une série d’aides financières pour soutenir le développement d’un réseau privé de bornes de recharge. Certaines sont dédiées aux particuliers, d’autres aux professionnels.

  • Le crédit d’impôts: Il peut représenter jusqu’à 75 % du prix de l’équipement (fourniture et pose) dans la limite de 300 €;
  • Le programme ADVENIR : Il propose aux entreprises une aide financée par les Certificats d’Economie d’Energie (CEE), pouvant aller jusqu’à 20 % des coûts de fourniture et d’installation d’infrastructures de recharge, qu’elles soient dédiées à la flotte de l’entreprise, aux véhicules des salariés ou à ceux des clients (600 € HT par station de charge), et jusqu’à 50 % de ces mêmes coûts dans le cas d’installations accessibles à tout public. Egalement, il propose une prime pour la modernisation d’un point de recharge ouvert au public déclaré obsolète depuis la mise en application des nouvelles contraintes réglementaires de 2017.

Des aides locales peuvent également être octroyées par les collectivités communales ou intercommunales. Bien que la démarche soit louable, elle n’en demeure pas moins stratégiquement très bien pensée. Soutenir le développement du réseau privé de recharge fait augmenter le nombre de véhicules électriques dans la zone géographique, donc améliore les taux de pollution atmosphérique, pour un meilleur « bien-vivre-ensemble », et une plus grande attractivité. Les territoires en passe de développer une ZFE (Zone à Faibles Emissions), soit bien souvent les grandes agglomérations et les métropoles, sont généralement les premiers à octroyer ce type d’aides complémentaires pour un reste à charge quasi-nul à l’installation de la borne de recharge.