Borne de Recharge

Installateur borne de recharge pour chambres d’hôtes et gites : explications et devis

La route des vacances reste le point noir des écomobilistes désireux d’un voyage sans encombre, sans rencontrer d’inquiétude quant à la recharge du véhicule. La destination est donc devenue pour certains conditionnée à la mise à disposition d’un équipement de recharge. Aussi, le gîte et la chambre d’hôte auront rapidement saisi tout l’intérêt de s’en équiper, pour rester attractifs et compétitifs. Pourquoi et comment faire installer une borne de recharge, et quel budget prévoir ? Explications.

Pourquoi faire installer une borne de recharge en gîte ou en chambre d’hôte ?

Installer une ou plusieurs bornes de recharge sur le parking d’un gîte ou d’une chambre d’hôte apporte son lot de contraintes et d’opportunités qui sont à mesurer conjointement.

Un pré-équipement obligatoire

L’ensemble des bâtiments neufs ou subissant d’importantes rénovations, sans distinction de leur finalité d’usage, a l’obligation de faire installer a minima un pré-équipement permettant d’accueillir à court ou moyen terme des bornes de recharge pour véhicules électriques à hauteur de 10 % de la capacité d’accueil du parking. Si les bâtiments existants n’y sont pas contraints, va se jouer toutefois la concurrence entre les établissements neufs ou rénovés, et ceux plus anciens. Aussi, pour ne pas perdre de clientèle, le charme de l’ancien aura tout intérêt à s’équiper pour rester compétitif, là où les touristes recherchent du confort avant tout.

Mise en place des ZFE

Les mesures environnementales impactent tous les secteurs, dont les gîtes et chambres d’hôtes font également partie. La mise en place de Zones à Faibles Emissions (ZFE) au sein des métropoles réunissant une concentration importante d’habitants et un trafic routier très polluant, a pour objectif de préserver la santé publique et l’environnement. En limitant et en conditionnant l’accès à ces espaces, les ZFE induisent de nouvelles habitudes qui devront intégrer ces contraintes, notamment pour beaucoup le changement d’un véhicule trop polluant au profit d’un véhicule propre. Aussi, le gîte ou la chambre d’hôte situé dans ces zones ou à proximité attirera évidemment davantage d’écomobilistes auxquels il faut bien s’adapter pour satisfaire le besoin.

La borne de recharge comme argument promotionnel

Afficher la mise à disposition de bornes de recharge est assurément l’un des arguments attractifs du moment, alors même que les écomobilistes peinent à se satisfaire du réseau public. En effet, les acquéreurs de véhicules rechargeables se multiplient. Pour le quotidien, la majorité d’entre eux aura opté pour la borne de recharge à domicile. Toutefois, la question se pose des trajets de vacances où il faut bien pouvoir recharger son véhicule. Et lorsque la présence de borne devient un élément indispensable du choix de la destination, elle devient par la même un formidable argument commercial.

De plus, disposer d’une borne de recharge permet de glorifier l’image de marque du gîte ou de la chambre d’hôte. En effet, cette mise à disposition s’inscrit dans une démarche engagée écoresponsable, volontariste et innovante, vantant la capacité d’adaptation aux besoins nouveaux des touristes.

Enfin, pour une démarche jusqu’au-boutiste, il conviendra de se faire référencer sur les sites et applications de géolocalisation dédiés aux points de charge. Ils permettent une meilleure visibilité, fonctionnant à la manière d’un réseau social où un partage d’avis et commentaires est possible, et où chacun peut recommander l’utilisation d’un équipement ou d’un lieu.

Bornes de recharge pour chambre d’hôtes et gîtes : comment choisir ?

Bien choisir la borne de recharge nécessite de se questionner sur l’usage envisagé. Une borne sur un site étape, type gîte ou chambre d’hôte, ne doit pas nécessairement être très puissante. En effet, les bornes les plus puissantes sont évidemment les plus onéreuses. Mais est-ce vraiment utile ? Les touristes rechargeront leur véhicule après la balade de la journée, en soirée donc ou durant la nuit, pour repartir chargés le lendemain matin. Si le véhicule peut rester branché durant plusieurs heures, qui plus est sur des heures creuses à tarif réduit, une borne à performance faible à moyenne peut amplement suffire.

On préfèrera donc la borne 7,4 kW ou 11 kW, voire 22 kW si un seul point de charge existe pour une capacité d’accueil de touristes allant au-delà. En affichant la mise à disposition d’une borne, elle doit évidemment permettre la charge chaque jour. Si la chambre d’hôte peut accueillir 3 ou 4 ménages, elle devra a minima être performante, voire proposer deux câbles de charge.

A titre indicatif, voici l’autonomie approximative récupérée selon la puissance de la borne de recharge choisie :

  • Borne 7 kW : charge lente = 35 km d’autonomie par heure,
  • Borne 11 kW : charge lente = 65 km d’autonomie par heure,
  • Borne 22 kW : charge rapide = 110 km d’autonomie par heure.

Devis borne de recharge pour chambre d’hôtes et gîtes

L’installation d’une borne de recharge par un installateur IRVE est une obligation légale. Celui-ci est le seul professionnel habilité à les installer par la formation suivie qui lui a permis d’obtenir la qualification IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique) décernée par l’un des organismes certificateurs nationaux Qualifelec ou l’Afnor. Son intervention garantit un travail sécuritaire, de qualité et reconnu par l’Etat qui ne concède de subventions qu’aux équipements installés par des professionnels qualifiés.

Le coût d’installation et de fourniture d’une borne de recharge

De manière générale, le tarif de fourniture d’une borne de recharge avoisinera les 300 à 1500 € HT selon la marque, les options et la puissance de celle-ci. A ce tarif s’ajoutera celui de l’installation qui s’entendra aux alentours des 300 à 600 €, pouvant varier selon les éventuels aménagements nécessaires du compteur électrique, le câblage à prévoir selon la distance entre celui-ci et la borne, le câblage en réseau s’il y a plusieurs points de charge, le marquage au sol, etc.

Comment étudier un devis IRVE ?

Etudier un devis demande une analyse qui n’est pas si évidente. Les comparateurs en ligne peuvent vous y aider ! En quelques clics et renseignements, ils vous proposeront un comparatif d’offres en pointant les éléments saillants des devis pour vous faciliter le choix. Ils sont totalement gratuits, sans aucune obligation d’engagement, et accessibles de chez soi 24/7.

Les aides de l’Etat

Le gîte et la chambre d’hôte disposent des deux statuts : professionnels mais aussi particuliers lorsque l’accueil se fait au sein du domicile principal. Aussi, ils pourront prétendre aux aides de l’Etat suivantes :

  • Un crédit d’impôt aux particuliers pouvant aller jusqu’à 75 % de l’investissement nécessaire à l’acquisition d’un point de recharge et à son installation, plafonné toutefois à 300 € HT par équipement, sous réserve de l’intervention d’un électricien IRVE ;
  • Une TVA à 5,5 % (au lieu de 20 %) est accordée aux particuliers pour tout travaux en faveur de la performance énergétique, dont l’installation des IRVE fait partie ;
  • La prime ADVENIR (Aide au Développement des Véhicules Electriques grâce à de Nouvelles Infrastructures de Recharge) est une aide financée par le dispositif CEE (Certificats d’Economie d’Energie), qui couvre les coûts de fourniture et d’installation de point de recharge à hauteur de 50 %, plafonnée toutefois selon la puissance de la borne.

Faut-il facturer ce service ?

A la question « peut-on facturer ce service aux clients qui viendront séjourner ? », la réponse est oui, c’est une pratique habituelle et la plus fréquente d’ailleurs. En revanche, à la question « faut-il facturer ce service ? », en réalité, deux raisonnements peuvent s’entendre.

La refacturation sur le principe d’un investissement coûteux qui doit être amorti pour que l’hôte puisse s’y retrouver et continuer à faire un bénéfice est parfaitement logique et entendable. Dans ce cas, la tarification devra être clairement indiquée, soit par temps de charge, soit par kWh consommé. Le plus fréquent est la mise à disposition d’un badge sur réservation permettant ainsi de ne facturer que le consommé.

Néanmoins, l’hôte peut prendre le parti de laisser gratuit l’accès à la borne de recharge, misant davantage sur l’attractivité qu’elle lui apportera. La gratuité permet d’affirmer encore un peu plus l’engagement écoresponsable. Si la gratuité est préférée tant que les bornes à accès privatif ne sont pas parfaitement répandues, elle ne le restera pas dès lors que cet accès ne sera plus un réel argument commercial d’attractivité.