Borne de Recharge

Installateur bornes de recharge pour flotte auto d’entreprise : explications et devis

Renouveler une flotte d’entreprise au profit de véhicules dits « propres » est un engagement financier qui s’anticipe et se programme de façon pluriannuelle. Les véhicules et leur système de recharge vont de pair, ce qui vient gonfler encore un peu plus la facture. Pourquoi sauter le pas ? Entre anticipation d’une obligation inévitable, démarche écoresponsable, nouvelle clientèle, réductions fiscales, ou encore amélioration de l’image de l’entreprise, les arguments ne manquent pas. On vous explique tout !

Entreprises : Pourquoi miser sur une flotte verte ?

Sans ne nullement négliger le lourd investissement que représente l’acquisition d’une flotte verte et des systèmes de recharge associés, il faut toutefois largement souligner tout l’intérêt des entreprises à se pencher sur le remplacement de leur flotte actuelle par une flotte propre.

L’anticipation de l’obligation d’implanter des IRVE

Les lois de Transition énergétique et d’Orientation des Mobilités sont venues imposer plusieurs nouveaux impératifs en termes d’équipement ou de pré-équipement pour l’accueil d’IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique).

Un pré-équipement des parkings est rendu obligatoire, sans distinction de nature ou de destination des bâtiments, du moment qu’ils ne soient pas à usage d’habitation, pour les bâtiments neufs ou ceux faisant l’objet de lourds travaux de rénovation (soit dont le coût des travaux représente au moins ¼ de la valeur du bâtiment, hors coût du terrain), à hauteur de :

  • 5 % des places de stationnement sur les parkings de bâtiments existants, situés en dehors d’une aire urbaine ;
  • 10 % des places de stationnement sur les parkings de moins de 40 places de bâtiments construits entre le 1er/01/2017 et le 11/03/2021, et sur les parkings de bâtiments existants situés en aire urbaine de plus de 50 000 habitants, quel que soit leur âge ;
  • 20 % des places de stationnement sur les parkings de plus de 40 places des bâtiments construits à compter du 1er/01/2017, quelle qu’en soit la capacité d’accueil.

Le pré-équipement consiste en le passage de fourreaux, chemins de câble ou conduits d’une section minimale de 100 mm, installés à partir du tableau général de basse tension, et permettant de délivrer une puissance de charge de 22 kW minimum.

L’implantation d’un ou plusieurs équipements IRVE est obligatoire sur les bâtiments neufs, à hauteur de :

  • 1 place équipée d’une IRVE sur les parkings de bâtiments neufs ou sujets à de lourds travaux de rénovation, dont la demande de permis de construire a été déposée entre 2012 et 2021 ;
  • 1 place équipée d’une IRVE tous les 10 emplacements sur les parkings de bâtiments neufs ou sujets à de lourds travaux de rénovation, dont la demande de permis de construire a été déposée après le 11/03/2021 ;
  • Au moins 2 places équipées d’une IRVE, dont au moins 1 PMR, sur les parkings de 200 emplacements ou plus, de bâtiments neufs ou sujets à de lourds travaux de rénovation, dont la demande de permis de construire a été déposée après le 11/03/2021.

L’échéance de l’obligation d’équipement des parkings de bâtiments existants d’entreprise est fixée à 2025, à hauteur d’1 borne de recharge toutes les 20 places de stationnement, dont au moins 1 PMR, sur les parkings à usage non résidentiel de plus de 20 places de stationnement (sauf si réseau électrique totalement inadapté).

Des ZFE qui impactent les entreprises et les salariés

Les ZFE (Zones à Faibles Emissions) sont progressivement mises en place au sein de l’ensemble des métropoles de plus de 150 000 habitants, dans un double objectif : lutter pour la préservation de l’environnement, et satisfaire l’enjeu de santé publique. En effet, au sein de ces espaces, les seuils de pollution sont trop régulièrement dépassés. Aussi, ces zones géographiquement délimitées interdisent progressivement à la circulation les véhicules les plus polluants. L’impact n’est pas à minimiser pour les entreprises qui devront s’adapter à ces restrictions par le renouvellement de leurs véhicules notamment diesel, premier rebut des ZFE.

La livraison du dernier kilomètre : le cheval de bataille

L’ultra-consommation par le biais du web est grandissante. Aussi, le secteur de la livraison a explosé et ne cesse de croître. Avec lui, nous citerons le désormais bien connu « dernier kilomètre », qui représente la dernière étape de livraison dans les centres urbains, qui, mêlé à une circulation intense, représente à lui seul près d’1/4 du coût global de livraison. Pour les entreprises concernées, la flotte décarbonée est une bonne alternative à ce double effet de pollution sonore et de pollution de l’air provoqué. Notons également que les certifications PIEK et CERTIBRUIT reconnaissent l’investissement et la démarche écoresponsable des entreprises de livraison visant à limiter ces deux fléaux par des livraisons silencieuses.

Une image glorifiée

Remplacer ses anciens véhicules d’entreprise par une flotte décarbonée offre à l’entreprise, il faut bien le dire, un sacré coup de comm’ ! Evidemment, communiquer sur un tel investissement financier dans le sens d’une démarche volontariste, engagée pour la préservation de l’environnement, consciente de son rôle à jouer sur l’enjeu collectif de santé publique est l’assurance d’une image valorisée, prise en exemple par la collectivité, par les associations défenseuses du climat, et un bon coup de pression envoyé à la concurrence !

Parking d’entreprise : Quelle puissance installer ?

Pour choisir une puissance de borne, il convient de réfléchir à l’utilisation de la flotte automobile, ainsi qu’au nombre de véhicules concernés. Plus une borne est puissance, plus elle chargera rapidement, mais plus elle sera onéreuse. C’est donc un juste milieu à choisir selon le besoin réel et à venir.

Le cas d’une flotte d’entreprise destinée à la livraison de secteur, au démarchage au porte-à-porte, ou encore aux VRP, autrement dit à un usage intensif en journée, pour de longs trajets ou de courts trajets consécutifs, nécessite des bornes de recharge suffisamment puissantes pour recharger chaque véhicule au cours de la journée.

Toutefois, sur le principe d’une recharge la nuit puisqu’il s’agit de véhicules professionnels, la performance peut être faible si les véhicules sont branchés plusieurs heures en nocturne. Cela dépendra du ratio « nombre de véhicules rechargeables » / « nombre de bornes de recharge ».

Enfin, le type de véhicules électriques influencera aussi la performance recherchée. Les citadines se contenteront d’une charge lente ou semi-rapide, les utilitaires auront besoin d’une puissance plus importante, et les poids lourds de bornes dédiées ultra-rapides.

Le choix se fera donc au cas par cas selon l’entreprise. Voici un estimatif de l’autonomie retrouvée suite à 1 heure de recharge :

  • Borne 7 kW : 35 km d’autonomie par heure de charge,
  • Borne 11 kW : 65 km,
  • Borne 22 kW: 110 km,
  • Borne 50 kW : 100 km par ¼ d’heure de charge,
  • Borne 100 kW : 150 km par ¼ d’heure,
  • Borne 175 kW : 240 km,
  • Borne 250 kW : 350 km,
  • Borne 350 kW : plus de 480 km.

Devis IRVE pour flotte d’entreprise : quel budget prévoir ?

Le coût d’une borne de recharge commencera à 300 € pour la moins performante, et jusqu’à 50 000 € pour la borne la plus puissante. Encore une fois, selon l’utilisation des véhicules et le besoin de l’entreprise, le choix de la borne ne doit être ni sur, ni sous-estimé.

En partant du principe qu’un parking d’entreprise doive être équipé de bornes de 22 kW pour une performance correcte, il faudra compter entre 1800 et 2500 € par équipement fourni, auquel viendra s’ajouter le coût d’installation qui envoisinera les 500 à 700 € en entreprise. En effet, l’installateur fixera son prix selon les contraintes techniques rencontrées, notamment celles de la mise aux normes du compteur électrique ou de son réaménagement pour supporter la puissance des IRVE, le passage de câbles du compteur basse tension jusqu’aux bornes, le marquage au sol des emplacements concernés, le paramétrage des options type compteur de kWh, enclenchement de charge par des appareils connectés, etc.

Installateur IRVE

L’installation des bornes de recharge se fera obligatoirement par un électricien qualifié IRVE. Celui-ci est le seul habilité à installer de tels équipements en parfaite conformité avec la réglementation en vigueur, grâce à la formation certifiante décernée par l’un des organismes nationaux Afnor ou Qualifelec, lui reconnaissant ainsi un savoir-faire et un niveau d’expertise indétrônable.

Un installateur non agréé ne saurait probablement pas déceler toute anomalie sur l’équipement, laissant place à de possibles surcharges, surchauffes, ou courts-circuits pouvant être à l’origine d’un incendie. Sans pouvoir justifier de l’intervention d’un technicien IRVE, l’assureur ne prendrait en charge aucun dommage subi ou causé.

Les subventions de l’Etat

Conscient des conséquences, notamment financières, qu’imposent les lois de Transition Energétique et d’Orientation des Mobilités sur le budget des entreprises, mais aussi sur leur fonctionnement car les utilitaires électriques ne disposent pas d’une autonomie comparable à celle d’un utilitaire thermique, l’Etat a mis en place des aides pour inciter et accompagner les entreprises désireuses de renouveler leur flotte automobile au profit d’une flotte écomobile.

C’est ainsi qu’en 2016, le programme ADVENIR (Aide au Développement des Véhicules Electriques grâce à de Nouvelles Infrastructures de Recharge) a été créé pour viser un développement de masse des infrastructures de recharge privées et semi privées. Financé par le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) de l’Etat, il vise à inciter et favoriser le développement de la mobilité propre en proposant 11 types de primes différentes, dont les entreprises sont pour partie éligibles :

  • Une infrastructure pour la flotte d’entreprise et les véhicules des salariés : Le programme Advenir prendra alors jusqu’à 20 % du coût de fourniture et d’installation d’une IRVE, dans la limite de 600 € HT par équipement ;
  • Une infrastructure pour la flotte de véhicules poids lourds de l’entreprise : L’aide Advenir sera alors de 60 % du coût de l’IRVE, plafonnée entre 2700 et 960 000 € HT par point de charge. Notons que les poids lourds rechargeables nécessitent une puissance de charge extrêmement importante et une installation particulièrement technique ;
  • Une infrastructure accessible au public sur le parking privé de l’entreprise : Comme sur l’espace public, l’aide Advenir sera de 50 % du coût de l’IRVE, plafonnée entre 1700 et 15 000 € HT par équipement, selon la puissance choisie ;
  • Une infrastructure accessible au public de faible puissance : Dans ce cas, 50 % de l’IRVE seront pris en charge par l’aide Advenir, dans la limite de 1700 à 2200 € HT par équipement ;

Enfin, le programme ADVENIR propose une prime pour la modernisation d’un point de recharge ouvert au public déclaré obsolète depuis la mise en application des nouvelles contraintes réglementaires de 2017. Elle représentera alors 80 % des frais de modernisation, plafonnée entre 1700 et 7000 € HT par point de charge, selon la puissance.