Borne de Recharge

Borne de recharge et wallbox 22 kW : caractéristiques et prix

La borne de recharge à domicile a le vent en poupe avec la montée en puissance du marché du véhicule électrique, et pourtant parallèlement un réseau public de recharge encore trop disparate et contraignant. Plusieurs équipements sont envisageables à domicile, de plusieurs puissances. La borne de recharge 22 kW séduit par ses performances plutôt remarquables. Zoom sur ses caractéristiques et son prix.

Les caractéristiques de la wallbox 22 kW

La wallbox 22 kW est la plus performante qui puisse être installée chez un particulier. Elle présente des prouesses plus qu’appréciables :

  • Une recharge accélérée : Bien que toutes les bornes proposent des temps de charge réduits en rapport à une prise domestique ou renforcée, la borne la moins performante demandera tout de même un temps de charge équivalent presque à une nuit pour recharger entièrement une batterie. Le confort du domicile peut vite être entaché par un besoin de se brancher trop récurrent et sur de longues durées. La borne 22 kW permet une recharge complète en 1h30 à 2h00. Aussi, il ne sera pas nécessaire de se brancher chaque jour, ou alors pour une très courte durée ;
  • 100 km ! C’est l’autonomie que le véhicule électrique branché à une borne 22 kW pourra récupérer par heure de charge. Cette performance permettra d’assurer les trajets du quotidien, le domicile – travail – école – courses, sans difficulté ;
  • Du courant triphasé : La borne 22 kW est plus puissante car elle transmet du courant triphasé. Il présente 4 fils électriques, dont 3 câbles de phase parcourus par une tension alternative et 1 câble neutre. En d’autres termes, le courant triphasé est délivré trois fois plus vite que le courant monophasé ;
  • Résistante aux aléas climatiques : Elle peut être installée en intérieur comme en extérieur et présente une solidité parfaite.

Pourquoi faire installer une wallbox 22 kW ?

Evidemment, il faut faire le deuil d’un plein à la station fait en moins de 5 minutes. Toutefois, le confort de la borne à domicile permet de ne pas s’astreindre à un temps dédié de recharge chaque jour. En rentrant, le véhicule est branché et recharge sa batterie en autonomie pendant que son utilisateur vaque à ses occupations. Si à domicile, il n’a donc pas nécessité à être d’un délai très court, un temps de charge réduit restera un atout pour celui qui souhaite pouvoir aller se coucher serein. En réalité, le choix de la borne se jouera sur quatre aspects plus essentiels qui dépendront du véhicule et de son utilisation quotidienne.

  • Le type de véhicule: Les véhicules 100 % électriques disposent généralement d’une capacité optimale de stockage, avec des puissances de batterie variables. Au-delà d’un choix, c’est en fait une concordance qu’il faut rechercher. Un véhicule capable d’accepter une charge de 7 ou 11 kW n’en acceptera jamais 22. A l’inverse, une borne de 7 ou 11 kW ne satisfera que peu un véhicule plus performant. Si la borne reste compatible, la puissance de charge desservie s’adaptera à la puissance de charge acceptée par le véhicule, donc un choix sans s’assurer du match parfait entre la borne et le véhicule serait le risque d’un mauvais choix. Aussi, avant d’opter pour la borne 22 kW, il faudra s’assurer que le véhicule accepte cette puissance (et le courant triphasé) pour ne pas investir dans un modèle performant, plus onéreux, pour n’être utilisé qu’à demi-capacité ;
  • L’utilisation du véhicule: Plus la capacité de la batterie du véhicule sera importante, plus le temps de charge le sera également. De fait, le rapport utilisation – performance – coût doit être étudié. La borne 22 kW conviendra davantage aux utilisateurs qui passent beaucoup de temps sur la route, dont la batterie du véhicule se videra rapidement pour de longs trajets quotidiens. Rappelons que la borne 22 kW apporte 100 km d’autonomie par heure de charge. Elle ne serait pas adaptée à une utilisation très occasionnelle ;
  • Le contrat d’électricité: La puissance souscrite dans le contrat d’électricité se compte en kVA (kilovoltampères). Il s’agit de la capacité du compteur électrique à supporter la consommation électrique de l’ensemble des appareils branchés en simultané. La puissance de la borne de recharge 22 kW exigera l’adaptation du contrat d’électricité à 24 kVA minimum, qui peut se faire à distance par le fournisseur si c’est un compteur Linky ou suite à l’intervention d’un technicien ;
  • Le budget: Sans surprise, plus la borne est performante, plus elle est onéreuse, et le budget déjà dédié à l’acquisition du véhicule électrique pèse lourd sur les finances. Toutefois, selon le véhicule choisi, la performance pour des recharges rapides sera largement appréciée au quotidien.

Quel coût pour une borne 22 kW ?

La borne 22 kW coûte entre 1800 et 2500 €, notamment selon les options intégrées, qui peuvent être le compteur de kWh, un module de gestion dynamique de puissance pour adapter la consommation d’énergie selon la sollicitation du compteur électrique, ou encore le pilotage à distance avec l’appairage à d’autres équipements connectés.

A la fourniture viendra s’ajouter l’installation de l’équipement qui avoisinera les 300 à 600 €, selon la région, l’installateur, et surtout la faisabilité et les contraintes techniques rencontrées, notamment la vétusté possible du tableau électrique, son adaptation ou son réaménagement, la distance de câble entre la borne et le compteur, etc.

S’équiper d’une borne à domicile de haute performance représente un coût cumulé important, qui vient s’ajouter à l’acquisition du véhicule électrique. Aussi, pour favoriser la transition automobile d’un secteur transport des plus polluants, l’Etat a mis en place des aides pour absorber une partie de la charge financière que l’acquisition d’un véhicule propre représente.

  • Un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 75 % de l’investissement nécessaire à l’acquisition d’un point de recharge et à son installation, plafonné toutefois à 300 € HT par équipement, sous réserve de l’intervention d’un électricien IRVE ;
  • La prime ADVENIR couvrant les coûts de fourniture et d’installation de point de recharge en habitat collectif ou sur des parkings d’entreprise. La prime est fixée à hauteur de 50 % pour le résidentiel collectif avec un plafond HT fixé à 960 € pour une solution individuelle, 1660 € pour une solution partagée, et 8000 € pour un système collectif. Elle couvrira jusqu’à 30 % de l’investissement HT des parkings privés d’entreprises à destination de leur flotte ou de celle de leurs employés. Le programme Advenir ne s’adresse donc pas aux pavillons particuliers ;
  • Une TVA à 5,5 % (au lieu de 20 %) est accordée pour tous travaux en faveur de la performance énergétique, dont l’installation des IRVE fait partie ;
  • Le droit à la prise, qui existait déjà mais qui pouvait être sujet à interprétation, à été clarifié pour appuyer son caractère imposé et obligatoire. Ainsi, il donne à chacun le droit de faire installer à ses frais un équipement de recharge de véhicule électrique sur un parking privé, qu’il soit à usage individuel ou collectif.

L’éligibilité à l’ensemble de ces aides sera conditionnée à l’intervention d’un installateur IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique). La qualification IRVE est décernée par l’un des deux organismes certificateurs nationaux Afnor ou Qualifelec aux électriciens ayant suivi une formation qualifiante. Ainsi, il est le seul habilité à installer ce type d’équipement de recharge, dont les spécificités doivent être maîtrisées pour s’assurer du développement d’un réseau privé de recharge fiable, conforme aux normes électriques en vigueur, et pleinement sécuritaire.