Borne de Recharge

Où et comment trouver les bornes de recharge gratuites ?

La montée en puissance de la vente de véhicules électriques est en train de provoquer un véritable tsunami sur le marché automobile, et pour cause, facile d’être convaincu quand on sait qu’un trajet de 100km revient à 2€, contre environ 8 à 10€ avec une voiture thermique. Avec des ventes avoisinant les 150 % chaque année, la voiture électrique révolutionne le marché, les habitudes et modes de faire tellement rapidement que la cadence est difficile à suivre. Aussi, à chaque véhicule électrique doit pouvoir s’associer une borne de recharge. L’idéal étant évidemment la borne privée accessible à son domicile, des bornes gratuites fleurissent de toutes parts, toujours dans ce même objectif de mobilité durable et pour suivre ce rythme effréné de la fourmilière électrique. Voici où et comment les trouver.

Bornes de recharge : Etat des lieux du réseau

En 2021, ce sont plus de 600 000 véhicules électriques (à 100% ou hybrides rechargeables) en mouvement sur le réseau routier national, largement favorisés par la prise de conscience de l’impact environnemental des véhicules polluants et par les aides de l’Etat incitant à basculer sur la mobilité propre. A chacun de ces 600 000 véhicules doit pouvoir satisfaire une borne de recharge, et c’est bien là que les choses se compliquent. Aujourd’hui, on en compte environ 45 000 publiques, chiffre qui est bien loin de l’objectif des 100 000 points de chargés fixé par le gouvernement pour la fin 2021. Il est évident que cette problématique reste au cœur du développement du marché, parfois freiné par l’absence de proximité de ces points.

Cependant, le France n’a pas à rougir de son réseau national d’infrastructures de recharge, se plaçant 2è pays d’Europe le mieux doté en la matière, juste derrière les Pays-Bas. De plus, la dynamique sur ce secteur est largement enclenchée, et l’on peut laisser reposer sur les épaules des deux années de crise sanitaire le retard pris sur son développement.

Un réseau en gruyère

Le problème majeur aujourd’hui est l’effet gruyère du réseau d’implantation. Certaines villes ne disposent d’aucune borne de recharge, là où d’autres sont bien plus favorisées. Cela dépend du souhait de la municipalité, mais surtout de l’activité de la zone. En effet, hormis celles installées directement chez les propriétaires, deux types de bornes existent :

  • Les bornes publiques, installées et gérées par les collectivités locales, les municipalités, les syndicats d’énergie régionaux ou départementaux. Celles-ci sont généralement gratuites. La mise à disposition n’a pas d’objectif de profit. Toutefois, elle est bénéfique en termes d’image évidemment, dans la promotion de la mobilité durable et du respect de l’environnement.
  • Les bornes semi-privées, mises à disposition par les entreprises, avec un accès parfois gratuit mais toutefois restreint sous conditions de consommation.

Où trouver une borne publique gratuite ?

Les bornes de recharge se multiplient oui, mais les gratuites se font rares, et ne le sont jamais totalement, à quelques exceptions près. On peut les trouver sur les parkings de certains de ces établissements ou enseignes :

  • Les cinémas ou les hôtels : un temps de charge gratuit sur la durée d’un film ou d’une nuit, sous réserve évidemment de payer une chambre ou une séance de cinéma (rassurez-vous, le pop corn reste en option) ;
  • Les super ou hypermarchés, les centres commerciaux, les enseignes alimentaires ou de bricolage : ces parkings sont dotés de bornes gratuites, accessibles sous certaines conditions. Bien souvent, il s’agira de venir consommer, ou parfois de détenir la carte de fidélité du magasin. Ce type de bornes est généralement d’une puissance permettant la charge rapide soit 22 ou 50 kW, accessibles sur les heures d’ouverture du magasin bien-sûr ;
  • Les concessions automobiles: A l’achat d’un véhicule 100% électrique ou hybride rechargeable, certaines enseignes offrent un abonnement permettant d’accéder gratuitement à un type de bornes sur une durée limitée, parfois la première année, parfois 30 ou 50 heures. De plus, leurs parkings sont généralement eux-mêmes équipés de bornes disponibles pour leur clientèle ;
  • Les collectivités territoriales: Des bornes de recharge gratuites mises à disposition par la Ville se répandent doucement sur les stationnements publics.

Trouver une borne de recharge gratuite : comment s’y prendre ?

Trouver un point de charge peut sembler simple, encore faudra-t-il disposer du bon outil de recherche, actualisé et fiable, et pouvoir s’assurer de la compatibilité du dispositif avec son véhicule.

Par quel biais les trouver ?

Si les bornes de recharge s’implantent à grande vitesse aux quatre coins de l’hexagone, il n’en demeure pas moins encore quelque peu difficile de tomber sur la borne gratuite disponible à votre convenance. Voici deux façons efficaces de les dénicher.

Télécharger une application mobile

C’est le meilleur moyen d’avoir accès à l’ensemble du réseau de recharge en temps réel. Plusieurs applications dédiées ont vu le jour ces dernières années, qui peuvent agir soit comme planificateur d’itinéraire pour prendre la route l’esprit tranquille en traçant l’ensemble des bornes disponibles sur son trajet, soit simplement comme cartographie des points de recharge selon votre situation géographique. Vous l’aurez compris, ces applications fonctionnent par géolocalisation, avec un mode collaboratif. Le principe ? Le même que pour les avertisseurs de radars : Chaque utilisateur peut identifier et localiser un nouveau point de recharge, et indiquer s’il est gratuit ou payant, et de quel réseau de recharge il dépend. L’avantage est la mise à jour permanente et immédiate du réseau de recharge, contrebalancé par l’inconvénient du risque de mauvaise information, la fiabilité des données ne pouvant être vérifiée.

Contacter la mairie

La mairie de votre commune, voire l’intercommunalité, peut vous renseigner sur l’implantation des bornes de recharge gratuites qu’elle met à disposition des usagers. Cette méthode n’est pas nécessairement à privilégier. Si elle est plus fiable que la première, elle n’intègrera pas toujours l’ensemble du réseau (hors bornes communales), et se limitera à l’espace communal ou intercommunal, donc moins pratique s’il s’agit d’un moyen ou long trajet.

Les conditions d’accès

L’accès aux bornes de recharge gratuites se fait sous certaines conditions, et cela s’entend. Leur installation représente un investissement de plusieurs milliers d’euros, sans parler des frais de maintenance et de l’électricité quotidienne pour la recharge. Si l’objectif de ces installations ne peut en aucun cas être uniquement le profit, l’enseigne peut poser certaines conditions à l’accès pour rentabiliser au moins une partie de l’investissement initial.

  • Une durée d’utilisation limitée: Nombre de ces enseignes proposent 1h de recharge gratuite sur présentation de la carte de fidélité du magasin. A titre indicatif, sur une borne de 22kW, 1h est le temps nécessaire à rebooster une ZOE ou encore une E-208 à 50 %, voire une Twingo Electric à 100%. En contre partie, le client va potentiellement consommer dans le magasin. La rentabilité se retrouve ici.
  • Une consommation au sein de l’enseigne : Si c’est un cinéma, alors il faudra s’acquitter d’une place ; dans le cas d’un hypermarché, il faudra venir y faire ses courses alimentaires, etc. Dans tous les cas, hormis sur les bornes implantées par la municipalité ou l’intercommunalité, l’accès gratuit sera conditionné à la consommation de biens ou de services.
  • Une implantation ciblée : Les collectivités qui investissent dans ces dispositifs les placent généralement sur des points stratégiques, comme par exemple à proximité d’un centre bourg à redynamiser, ou bien proches d’un site touristique.

Quoi qu’il en soit, par quelque biais qu’il soit, il est indispensable de toujours demander une autorisation pour brancher son véhicule. Qu’il s’agisse d’un parking public ou semi-privé, il s’agira toujours de l’utilisation d’un bien dont vous n’êtes pas propriétaire.

Se brancher sur une borne publique : Comment ça fonctionne ?

Les places réservées, dédiées à la recharge des véhicules électriques, sont matérialisées par une peinture verte au sol avec le logo « voiture électrique », et un panneau indiquant que le stationnement est réservé aux véhicules électriques uniquement. Toutefois, il faudra veiller à ce que le véhicule soit compatible avec la borne pour ne pas risquer d’endommager l’un ou l’autre. Voici les règles à suivre pour un parfait usage.

  • S’assurer de la gratuité de la borne de recharge. Les bornes payantes exigeront la présentation d’une carte de recharge du réseau public ou bien d’un abonnement partenaire. D’autres n’exigeront pas d’être abonné à un réseau mais réclameront alors directement la présentation d’un moyen de paiement, par carte bancaire ou QR Code. Si vous disposez d’une carte de recharge offerte par votre concessionnaire par exemple, il faudra s’assurer de la compatibilité avec le réseau de la borne. En effet, la carte peut donner accès gratuitement à un réseau, et rendre la recharge payante aux utilisateurs hors de ce réseau. Quoi qu’il en soit, si la borne est payante, les tarifs seront affichés, à la recharge ou au forfait, donc impossible de l’ignorer.
  • S’assurer de la compatibilité de son véhicule avec la borne. La majorité des bornes publiques ou semi-privées disposent de prises standard de Type 2. Cependant, il est parfois possible de trouver des prises de Type 3C, ou encore COMBO2 ou CHAdeMO qui sont dédiées à la recharge rapide. Il faudra donc bien connaître son véhicule et savoir quel type de prise est compatible.
  • S’assurer du bon état de fonctionnement de la borne, ainsi que de sa disponibilité. Les applications mobiles permettent aux utilisateurs de laisser des commentaires, notamment sur la fonctionnalité des bornes. Egalement, elles dressent un état des bornes par code couleur : vert signifiant disponible, et orange indiquant qu’elle est en cours d’utilisation. Cela peut être utile d’y jeter un œil si un doute persiste.