Borne de Recharge

Borne de recharge et wallbox 3,7 kW : caractéristiques et prix

La borne de recharge à domicile est devenue le petit plaisir confortable des acquéreurs de véhicules électriques. Sécurisée, moderne, performante, pratique, elle coche toutes les cases de l’équipement parfait. La borne de recharge 3,7 kW est la moins performante des IRVE, mais elle tient ses promesses et s’adapte parfaitement aux petites batteries et/ou aux courts déplacements du quotidien. Place aux présentations !

Les caractéristiques de la wallbox 3,7 kW

La borne de recharge 3,7 kW est certes la moins performante des wallbox, mais elle n’en demeure pas moins un équipement fiable, sécuritaire, adapté et adopté par les écomobilistes. Voici sa présentation en quelques données significatives :

  • Adaptable sur les prises Type 1 ou type 2: La prise Type 1 permet la charge lente à semi-accélérée, et la prise Type 2, qui est la plus répandue, permet une charge lente à accélérée. Le chargeur de la wallbox 3,7 kW s’adapte donc sur ces deux types de prises que l’on trouvera sur les véhicules électriques ne nécessitant qu’une charge de faible capacité à courant alternatif ;
  • Courant monophasé: C’est un courant alternatif simple constitué d’une seule phase électrique, ne permettant qu’une charge lente à semi-rapide. Il s’oppose au courant triphasé que l’on trouve sur les wallbox de 11 à 22 kW ou au-delà, bien plus performantes ;
  • Prise de 230 V / Ampérage borne de 16 A: Ne fuyez pas, on vous explique ! Les Volts (V) mesurent la tension alors que les Ampères (A) mesurent l’intensité électrique, autrement dit le débit de courant électrique envoyé lorsque l’on branche la borne au véhicule. En les multipliant, on obtient les Watts (W), qui correspondent à la puissance de la borne (230 x 16 = 3680 W, pour une borne de 3,7 kW) ;
  • 20 km/h: C’est l’autonomie moyenne récupérée par le véhicule électrique branché à la borne 3,7 kW. Sachez qu’il faudra en moyenne 5 heures et 30 minutes pour recharger une batterie complète de 20 kWh ;
  • 4 à 6 fois moins : On finit en beauté par une statistique ! La consommation de la borne de recharge coûte 4 à 6 fois moins cher qu’un plein de carburant à la station. Mieux même, la charge en heures creuses ou la borne à énergie solaire peuvent permettre de plus larges économies.

Pourquoi faire installer une wallbox 3,7 kW ?

Les puissances des bornes de recharge à domicile sont variées, et chacune apporte ses propres avantages. Voici selon quels arguments choisir la wallbox 3,7 kW :

Selon le type de véhicule

Pour être tout à fait exacts, penchons-nous plutôt sur le type de batterie et de convertisseur. Les véhicules rechargeables ne supportent que le courant continu, or c’est du courant alternatif qui provient des systèmes de charge. Aussi, chaque véhicule est équipé d’un convertisseur de courant, qui le convertit en courant continu avant d’aller alimenter la batterie. Ces deux perles de technologie sont onéreuses, et prennent une place relative dans le véhicule. Aussi, certains constructeurs ont fait le choix assumé d’intégrer un convertisseur de petite puissance pour limiter le prix et le poids du véhicule. C’est également le cas des véhicules hybrides qui ne disposent que d’une toute petite batterie. Pour ceux-ci, la borne de recharge 3,7 kW suffira amplement ;

Selon l’utilisation du véhicule

La wallbox 3,7 kW est dite de charge lente. On estime qu’une charge d’1 heure permet au véhicule de gagner de 15 à 25 km d’autonomie, donc qu’une nuit quasi-complète sera nécessaire pour recharger une batterie entière. Nous en conviendrons, en termes de performance, il y a mieux. Toutefois, selon l’utilisation faite de son véhicule rechargeable, elle peut amplement suffire. Rappelons que la majorité des véhicules électriques restent des modèles citadins, de petite capacité. Une utilisation quotidienne pour de petits trajets trouvera son plein confort avec une borne de recharge de 3,7 kW ;

Selon son contrat d’électricité

Celui-ci se compte en kVA (kilovoltampère), ce qui correspond non pas à l’électricité consommée mais plutôt à la puissance souscrite, et donc à la capacité du compteur électrique à supporter la consommation d’électricité de l’ensemble des appareils branchés et fonctionnant en simultané. La puissance souscrite débute à 3 kVA, se situe souvent entre 6 et 9 kVA, et peut aller bien au-delà, à 18, 24, 30 et jusqu’à 36 kVA pour les particuliers. Toutefois, à plus de puissance, plus de services donc une plus grosse facture. L’avantage de la wallbox 3,7 kW est qu’elle n’entraîne pas une surconsommation trop importante, surtout qu’elle fonctionnera souvent en soirée, donc en même temps que bien d’autres équipements électroménagers branchés. Un contrat de 6 à 9 kVA suffira à alimenter la wallbox et les autres éléments ;

Selon son budget

Une borne de recharge représente un coût qu’il faut ajouter à celui de l’acquisition du véhicule électrique. Aussi, la puissance de charge de la borne entre en compte puisqu’évidemment, plus la borne est performante, plus elle sera onéreuse.

Pour conclure, elle est à choisir par les écomobilistes désireux de s’équiper d’un système de charge plus performant qu’une simple prise domestique ou renforcée, sans s’encombrer d’un système trop puissant dont l’utilité ne serait pas approuvée, avec une utilisation irrégulière ou alternative du véhicule, ou pour de courts trajets.

Quel budget prévoir pour une borne de recharge 3,7 kW ?

Une borne de recharge 3,7 kW avoisinera les 600 à 1200 € TTC. Le simple au double est dû à la région, à la marque de la borne, aux éventuelles options souscrites. Il ne s’agit là que de la fourniture de l’équipement, à laquelle viendra s’ajouter le coût de son installation qui environnera les 300 à 600 €.

Ce coût pratiqué pourra évoluer selon les contraintes techniques d’installation. En effet, si le tableau électrique doit être réajusté, si sa vétusté impose un remplacement ou un réaménagement, ou encore si la borne est située loin du tableau et qu’elle nécessite de tirer davantage de câble pour l’alimenter, l’ensemble de ces contraintes impacteront le coût d’intervention.

L’installateur IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicule Electrique) est le seul professionnel habilité à installer ce type d’équipement. Son expertise étant reconnue par les organismes nationaux certificateurs, son intervention est garantit conforme aux normes en vigueur, sécuritaire, et permet de pouvoir prétendre aux aides de l’Etat en matière d’équipement écomobile.

Les aides à l’équipement d’une IRVE

Dans son combat pour la transition énergétique et parce que l’urgence climatique est bien réelle, l’Etat œuvre pour inciter à la transition écomobile par le subventionnement de l’acquisition d’un véhicule propre et de son système de recharge privé. Aussi, l’Etat apporte son aide financière et réglementaire aux particuliers :

  • Un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 75 % de l’investissement nécessaire à l’acquisition d’un point de recharge et à son installation, plafonné toutefois à 300 € HT par équipement, sous réserve de l’intervention d’un électricien IRVE ;
  • Une TVA à 5,5 % (au lieu de 20 %) est accordée pour tout travaux en faveur de la performance énergétique, dont l’installation des IRVE fait partie ;
  • La prime ADVENIR (Aide au Développement des Véhicules Electriques grâce à de Nouvelles Infrastructures de Recharge) est une aide financée par le dispositif CEE (Certificats d’Economie d’Energie), qui couvre les coûts de fourniture et d’installation de point de recharge à hauteur de 50 % pour le résidentiel collectif avec un plafond HT fixé à 960 € pour une solution individuelle, 1660 € pour une solution partagée, et 8000 € pour un système collectif. Pour favoriser les flottes privées électriques, elle s’applique également aux entreprises qui souhaitent investir dans des installations de recharge sur leur parking privé à destination de leur flotte à hauteur de 30 % de l’investissement HT. Vous l’aurez compris, le programme Advenir ne s’adresse pas aux pavillons particuliers ;
  • Le droit à la prise, qui est le droit de tout occupant d’un immeuble, qu’il soit propriétaire ou locataire utilisateur d’un véhicule électrique ou désirant le devenir, de demander à installer à ses frais une borne de recharge sur une place de parking de la copropriété, est facilité. Avec plus de 800 000 copropriétés qui représentent plus de 10 millions de logements, soit plus d’¼ du parc national, il était primordial d’alléger la procédure d’accès au droit à la prise. Dans la même optique, la clarification de sa procédure oblige les syndics de copropriété à inscrire le sujet à l’ordre du jour des assemblées générales de copropriétaires, dans le but de les sensibiliser à l’écomobilité et de les inciter à opter pour un équipement mutualisé, proportionné et intelligent.

Sachez que ces aides s’appliquent quelle que soit la puissance de la borne choisie. Aussi, l’équipement 3,7 kW sera largement indemnisé par l’Etat, les aides étant cumulables pour ceux pouvant prétendre au programme Advenir. A ces aides pour l’IRVE s’ajoutent celles pour l’acquisition du véhicule électrique : le bonus écologique, la prime à la conversion, la prime au rétrofit, le micro-crédit garantit par l’Etat à hauteur de 50 %, la surprime ZFE pour les habitants ou travailleurs des Zones à Faibles Emissions, etc.