Installateur IRVE par Région

Installateur borne de recharge IRVE Bordeaux Gironde

Bordeaux, comme l’ensemble des métropoles, affiche des dépassements des seuils de pollution sonore et de pollution de l’air tellement fréquents, pour ne pas dire permanents, qu’elle se trouve dans l’obligation d’agir avec prégnance en faveur de la santé publique et de la préservation de l’environnement. Aussi, par des mesures gouvernementales, elle vise à favoriser la transition énergétique et le renouvellement progressif d’une flotte de véhicules affichant les plus forts taux d’émissions de gaz polluants. Nombre de métropolitains girondins se hâtent donc pour acquérir un véhicule moins polluant, avec en vue les électriques et leur systèmes de charge. Pourquoi et comment passer à l’électrique avec le confort d’une station de charge à domicile ? Explications.

Les ZFE : La révolution de l’électrique

Face à l’urgence climatique, la vis se resserre pour une transition énergétique accélérée, avec en premier lieu dans le viseur les véhicules diesel. C’est ainsi qu’après la loi d’orientation des Mobilités en 2019 (LOM), c’est la loi Climat Résilience en 2021 qui vient imposer la mise en place de ZFE aux agglomérations de plus de 150 000 habitants, concentrant un fort trafic, une forte pollution et une importante densité démographique, dont Bordeaux se trouve faire partie.

Les ZFE (Zones à Faibles Emissions) sont des zones géographiques délimitées par des taux trop élevés de pollution de l’air et de pollution sonore, à l’intérieur desquelles les véhicules trop polluants y sont interdits selon certaines conditions ou échéances. Pour ce faire, chaque véhicule souhaitant y entrer doit montrer patte blanche par une vignette Crit’Air apposée sur son pare brise, l’autorisant ou non à circuler sur le territoire en question.

Classification Année d’immatriculation
Essence Diesel
Sans vignette Avant 1997 Avant 1997
Crit’Air 5 Entre 1997 et 2000
Crit’Air 4 Entre 2001 et 2005
Crit’Air 3 Entre 1997 et 2005 Entre 2006 et 2010
Crit’Air 2 Entre 2006 et 2010 A partir de 2011
Crit’Air 1 A partir de 2011

2035 signera l’arrêt de la commercialisation des véhicules thermiques neufs. Chaque jour, ce sont 38 millions de véhicules qui circulent sur le réseau routier national, et parmi eux, plus de 50 % restent des diesels. Parmi eux également, seulement 60 % sont classés Crit’Air 0, 1 ou 2. Les 40 autres pourcents seront donc bientôt « bannis » des ZFE qui se multiplient sur le territoire.

La ZFE intra-rocade Bordelaise : une démarche concertée de grande ampleur

Si les ZFE sont évidemment des démarches engagées et écoresponsables, leur mise en place doit se faire dans la pédagogie, la concertation et l’accompagnement auprès d’une population représentant toute la diversité d’un territoire : des personnes âgées inquiètes, des ménages modestes ou précaires, des actifs qui devront repenser leurs modes de déplacement, des entreprises qui devront peut-être renouveler leur flotte, des étudiants qui y voient là un obstacle de plus dans un quotidien déjà difficile, etc.

La ZFE intra-rocade de Bordeaux, encore au stade de réflexion et prochainement de concertation, regroupera les 14 communes les plus densément peuplées parmi les 28 communes de la métropole, et touchera ainsi les 2/3 de la population métropolitaine de Bordeaux, dont la moitié serait directement concernée, soit plus de 300 000 véhicules interdits d’accès à l’intra-rocade bordelaise. C’est dire tout l’impact de l’instauration d’une ZFE, et difficile alors de nier tous les enjeux associés : économiques, écologiques, sociaux, sociétaux, etc.

Les aides pour franchir le cap de l’électrique

Se convertir à l’électrique n’est malheureusement pas qu’une question de conscience écologique et environnementale. Les véhicules électriques demeurent encore onéreux, et certains freins ne sont pas encore levés concernant le véhicule en lui-même, notamment sur des modèles plus familiaux qui se font encore trop rares sur ce marché, des capacités de charge encore insuffisantes selon l’utilisation envisagée notamment pour les utilitaires, la durée de vie de la batterie et la difficulté potentielle à la revente après quelques années, etc. Aussi, pour que l’aspect économique ne soit pas un ultime obstacle, l’Etat a mis en place des aides incitatives à l’acquisition d’un véhicule électrique, permettant aux futurs acquéreurs d’être éligibles à plusieurs milliers d’euros de subventions cumulables entre elles.

  • La prime à la conversionpour l’acquisition d’un véhicule peu polluant neuf ou d’occasion en échange de la mise en rebut d’un véhicule de Crit’Air 3 ou plus (jusqu’à 5000 €) ;
  • Le bonus écologiquepour l’acquisition d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 6000 €) ;
  • La prime au retrofit électrique pour transformer un moteur thermique en moteur électrique (jusqu’à 5000 €) ;
  • Une surprime ZFE aux habitants et/ou travailleurs d’une ZFE pour l’acquisition d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 1000 €) ;
  • Le micro-crédit garanti par l’Etat à hauteur de 50 %sur 5 ans sur conditions de ressources pour l’achat d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 5000 €).

Bornes de recharge IRVE : les aides de l’Etat

Le saviez-vous ? 90 % des détenteurs de véhicules électriques ont opté pour la borne à domicile pour s’assurer confort et sérénité face à un réseau public de bornes de recharge trop hétéroclite. Conscient de son rôle à jouer et du coup de collier à donner pour étendre et intensifier le réseau public de recharge, l’Etat a mis en place une seconde série d’aides à la fourniture et à l’installation de bornes de recharge à domicile ou sur des parkings privés.

  • Un crédit d’impôtà hauteur de 75 % de la fourniture et de l’installation de l’infrastructure de recharge chez des particuliers (jusqu’à 300 €) ;
  • La prime énergie pour financer tous travaux d’économie d’énergie sans conditions de revenus ;
  • La TVA à 5,5 % sur la fourniture et l’installation d’une borne de recharge à domicile pour les particuliers ;
  • La Prime Advenirà hauteur de 50 % des dépenses induites par la fourniture et l’installation d’une borne de recharge au sein des habitats collectifs ou de locaux ou parkings d’entreprises.

Installateur IRVE à Bordeaux Gironde : Qui est-il et pourquoi lui faire appel ?

L’installateur IRVE est un électricien expert dans l’installation d’Infrastructures de Recharge pour Véhicule Electrique. Il est qualifié par l’un des deux organismes certificateurs nationaux en la matière : l’Afnor ou Qualifelec. Cette qualification s’acquiert après avoir été formé tant sur la théorie que la pratique à l’installation des systèmes de charge, mais également et surtout à l’importance d’un travail fiable et qualitatif pour assurer une parfaite sécurité du logement. L’installateur IRVE est évalué annuellement par un organisme formateur diligenté qui assure un contrôle continu des compétences du technicien, lui permettant de conserver sa certification. La qualification IRVE est gage de qualité et d’expertise, ce qui apporte de la visibilité et de la reconnaissance au professionnel.

Voici trois raisons essentielles qui justifient de lui faire appel :

  • La règlementation : C’est très simple, elle en a fait une obligation légale. La transition automobile s’accélère et l’urgence climatique est bien réelle avec des conséquences non reprogrammables dans le temps. Agir vite oui, mais bien, c’est indispensable ;
  • La conformité aux normes en vigueur: Seul l’installateur agréé sera en mesure de s’assurer de la parfaite installation du système de charge, et d’identifier la source de tout dysfonctionnement. La conformité aux normes apporte sécurité et confiance. Elle rejoint la volonté de l’Etat de subventionner des équipements installés par des professionnels experts ;
  • L’obtention de subventions : L’Etat accepte de subventionner l’équipement de recharge à domicile, dans un panel d’aides aux transitions énergétiques et écologiques, à l’incontournable condition que l’installation soit sécuritaire, fiable et pérenne, réalisée donc par un électricien certifié. Les aides précitées ne seront d’ailleurs octroyées que sur présentation systématique de l’attestation d’intervention par un technicien expert qualifié IRVE.

Installer une borne de recharge à Bordeaux Gironde : A quel prix ?

L’équipement IRVE représente à lui seul un budget qu’il convient d’intégrer au montant global de l’acquisition d’un véhicule électrique. Le budget pour la fourniture et l’installation peut varier d’une région à l’autre, d’une installation à l’autre, d’une borne à l’autre, etc.

  • L’achat de la borne de recharge: Son coût peut aller de 300 € pour l’entrée de gamme (faible puissance, sans option), à 1500 € voire 2000 € pour les plus performantes, équipées d’options connectées (tarif donné hors subventions de l’Etat). Ce sont les tarifs des wallbox, à domicile donc. Les bornes bien plus performantes allant au-delà des 22 kW de puissance sont bien plus onéreuses ;
  • L’installation de la borne de recharge: Il faudra compter de 300 à 600 € pour une pose simple, qui pourra augmenter selon l’état du tableau électrique et les conditions d’installation.

Comparateurs en ligne : Help !

Difficile de choisir, car difficile de savoir comment le faire. Les bornes de recharge sont des équipements innovants que peu d’entre nous peuvent affirmer connaître et maîtriser. Il n’est donc pas chose aisée que de faire le choix de sa borne, des options nécessaires ou utiles, et de juger de la compétitivité d’un devis par rapport à un autre. Pour ce faire, pas de panique, les comparateurs en ligne sont là pour vous aider. Il vous suffira de renseigner quelques éléments concernant le véhicule à charger, le besoin et des précisions sur le logement, et le tour est joué ! En deux minutes, le comparateur vous proposera plusieurs offres correspondant à votre recherche, en pointant les éléments saillants qui vous aideront à faire un choix.

Le comparateur en ligne est en quelques sortes le « bouche-à-oreilles numérique ». En mettant en avant certains devis, il met en lumière des installateurs dont il est possible et même conseillé de consulter le site internet et les avis clients. On le sait, un client insatisfait postera un avis client mécontent de la prestation, et un seul avis négatif peut totalement éclipser des dizaines d’autres avis positifs. C’est donc un bon moyen de s’assurer du sérieux et du professionnalisme de l’électricien.