Borne de Recharge

Borne de recharge 50 à 350 kW (borne ultra-rapide) : caractéristiques et prix

Les bornes de recharge de 50 kW et plus sont des infrastructures dites ultra-rapides, qui sont celles installées pour des recharges de 15 à 30 minutes maximum, sur des espaces publics ou semi-privés. Voici une présentation de ces IRVE à la pointe de la technologie.

La borne de recharge ultra-rapide : Présentation

Le Flash de la recharge, le Sonic de la puissance électrique, le Speedy Gonzales de la performance de charge (sans le nuage de fumée tout de même…), le Bip-Bip de l’IRVE (le Coyote serait alors la prise domestique ?). Bref, vous l’aurez compris, et probablement d’ailleurs sans toutes ces références aux Comics pour les annoncer, les bornes de 50 kW et au-delà constituent le summum de l’équipement de recharge pour une puissance et une performance maximale.

L’objectif de ses bornes si puissantes est de viser la recharge en masse, comme c’est le cas sur les aires d’autoroute par exemple. Il serait inconcevable de patienter 1 heure sur une aire de repos pour ne récupérer que 30 km d’autonomie ! Elles ont donc pour fonction de satisfaire une clientèle pressée, qui va et vient (voies publiques, bords de routes nationales, centres commerciaux, gares, centres ville, etc.).

Parler d’ultra performance, c’est bien, mais mieux vaut citer quelques chiffres pour mieux cerner le phénomène :

  • Une borne de 50 kW rechargera 100 km par ¼ d’heure,
  • Une borne de 100 kW en rechargera 150,
  • Une borne de 175 kW en rechargera 240,
  • Une borne de 250 kW en rechargera 350,
  • Une borne de 350 kW en rechargera plus de 480.

Comptez donc entre 20 et 40 minutes pour recharger une batterie vide à 100 %. Rendez-vous compte, cette dernière performance (350 kW) équivaut à une vitesse de charge de près de 1500 kWh !

Pour ce qui est des fonctionnalités, les bornes ultra-rapides sont équipées d’options à la pointe de l’innovation : Ecran LED tactile multilingue, indicateur d’état de charge du véhicule, câble ergonomique auto-rétractable, réduction des coûts de connexion au réseau via une batterie intégrée, consommation d’énergie intelligente, recharge AC/DC simultané, terminal de paiement, etc. les démonstrations de performance ne manquent pas pour se démarquer.

Pourquoi les bornes de 50 à 350 kW ne sont pas installées chez les particuliers ?

C’est une question qu’il est légitime de se poser. Si l’on recherche un équipement performant à disposition chez soi, et que le coût n’est pas un frein, pourquoi ne pourrait-on pas s’équiper d’une borne ultra-rapide ? En voici les principales raisons, dont la liste n’est pas exhaustive :

  • Un intérêt inexistant: Une telle puissance permet une recharge ultra-rapide. Quel en serait l’intérêt pour une borne à domicile, qui peut charger durant la soirée ou la nuit sans que cela ne pose de difficulté ? A priori, aucun ;
  • De hautes contraintes de faisabilité technique: Le câble de raccordement est bien plus épais que les bornes moins puissantes et presque impossible à installer chez un particulier ;
  • Une puissance dangereuse: Si elle peut recharger la quasi-totalité des véhicules électriques, le courant transmis est continu, ce qui convient pour une charge ponctuelle mais qui peut endommager la batterie du véhicule recevant quotidiennement cette puissance, déconseillée donc sur un usage quotidien pour prolonger la durée de vie de la batterie ;
  • Un contrat d’électricité trop faible : Une borne 50 kW impliquerait un réaménagement de tout le raccordement électrique et un contrat d’électricité bien plus puissant.

Des applications dédiées

Chaque tendance dispose de son application. La borne de recharge n’y échappe pas ! Plusieurs applications, fonctionnant par géolocalisation, proposent une carte interactive de l’ensemble des points de charge, avec possibilité de créer un itinéraire ou de ne sélectionner qu’un type d’établissement proposant ces équipements en accès libre.

Quel coût pour une wallbox ultra-rapide ?

On arrive dans la cour des grands avec ce type de bornes. Les coûts font un large bond, pour avoisiner les 5 000 € en entrée de gamme et jusqu’à 50 000 € pour les plus puissantes. Clairement, la performance se paye ! Les bornes ultra-rapides le sont par le fait d’envoyer directement le courant continu aux batteries de véhicules, sans faire appel au convertisseur intégré. Pour autant, c’est bien du courant alternatif qui arrive par les compteurs électriques. Ca sera donc la borne de recharge qui sera équipée de son propre convertisseur, ce qui fait rapidement exploser le coût de ce type d’infrastructure.

Egalement, l’installation sera bien plus onéreuse que celle d’une borne classique. Le raccordement au réseau électrique nécessite une étude et des travaux de génie civil et génie électrique que seuls des installateurs expérimentés et surqualifiés peuvent installer. A ces coûts « standards » viendront s’ajouter ceux relatifs à la marque de la borne, et aux options complémentaires choisies, notamment pour le paiement, le pilotage et la réservation à distance.

Quel tarif pour une recharge sur une borne ultra-rapide ?

Dans la catégorie des coûts, nous pourrons citer également le tarif moyen facturé d’une recharge ultra-rapide qui peut aller de 3 à 6 € sur ces bornes extrêmement performantes. Attention, l’utilisation des bornes de recharge rapides est environ 2 à 3 fois plus chère qu’une recharge à domicile. La majorité d’entre elles exigent une carte d’accès dont il faut avoir souscrit l’abonnement. Pour celles proposant un QR code, il est rare qu’elles disposent d’un terminal de paiement, qui est une option d’équipement. Il faudra dans ce cas s’équiper d’un badge permettant la charge.

Les aides de l’Etat pour s’équiper d’une IRVE de 50 à 350 kW

Les bornes ultra-rapides sont installées par les collectivités, les entreprises ou commerces sur l’espace public ou semi-privé. Ainsi, pour inciter ces acteurs du territoire à s’investir (et investir) dans la transition énergétique et le développement d’un réseau de bornes ultra performantes pour satisfaire un besoin grandissant, deux dispositifs ont été mis en place pour aider à la fourniture et à l’installation des IRVE de 50 à 350 kW.

Le programme ADVENIR

Créé en 2016 pour accompagner l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques sur l’ensemble du territoire français, le programme Advenir (Aide au Développement des Véhicules Electriques grâce à de Nouvelles Infrastructures de Recharge) vise à inciter et favoriser le développement de la mobilité propre en proposant plusieurs primes, dont deux concernent les bornes ultra-rapides :

  • Une infrastructure pour véhicule électrique accessible au public sur voirie ou sur parking privé d’entreprise : Le Programme Advenir subventionne jusqu’à 50 % de la fourniture et de l’installation d’une IRVE sur l’espace public, à hauteur maximale de 1700 à 15 000 € HT par infrastructure ;
  • La modernisation des IRVE existantes : Au-delà de l’implantation de nouvelles bornes de recharge sur l’espace public ou sur des parkings semi-privés, le programme Advenir subventionne également la remise aux normes des points de recharge existants ouverts au public, déclarés obsolètes par la nouvelle réglementation. Aussi, il prendra en charge 80 % des frais de modernisation de l’installation, plafonnée de 1700 à 7000 € HT par équipement, selon l’obsolescence de celui-ci.

A ces montants, une surprime de 300 € est accordée aux collectivités qui installent des bornes à la demande des habitants sur l’espace public. Précisons pour finir que le programme Advenir est en partie financé par l’Etat par les certificats d’énergie qui favorisent les initiatives de soutien à la mobilité électrique, mais piloté par l’Avere-France en partenariat avec EcoCO2, l’ADEME, et donc l’Etat par le ministère de la Transition Ecologique.

L’appel à projet ADEME

Il vise à soutenir les projets d’implantation d’IRVE haute puissance en réseaux publics dans le but de déclencher une dynamique de déploiement sur tout le territoire. Pour entrer dans le processus, le réseau développé devra notamment démontrer son attractivité, une interopérabilité, une tarification à visée solidaire, une qualité de service irréprochable et la pérennisation des infrastructures.

On parle de réseau car l’aide ne sera octroyable qu’aux projets comptabilisant au moins 50 points de charge pour les collectivités et 100 points de charge pour les opérateurs privés. Ils seront alors éligibles à une prise en charge de 50 % du prix d’installation de chaque borne, plafonnée à 1500 € par borne standard, 3000 € par borne accélérée et 12 000 € par borne ultra-rapide.