Installateur borne de recharge IRVE au Havre – Seine-Maritime

Autrefois premier port pour le café, la ville du Havre se range parmi les plus grands ports européens, hautement réputée pour ses mets culinaires de terroir et son architecture unique qui lui vaut d’être classée au patrimoine mondial par l’UNESCO. Son circuit de 89 escaliers en témoigne par la vue panoramique qu’il offre sur la cité marine. La Porte Océane aux 170 000 habitants est une ville où il fait bon vivre, qui ne cesse de croître par son attractivité indéniable. Fière et forte de ce confort de vie, la ville du Havre incite à la transition énergétique. Nombreux sont déjà ceux qui ont franchi le pas de rouler en véhicule électrique, en installant leur borne de recharge privative. Comment trouver un installateur de borne de recharge IRVE au Havre ? Voici nos conseils.

Bientôt une ZFE au Havre Seine Métropole

En Seine-Maritime, la métropole de Rouen a déjà mis en place sa ZFE, comme 10 autres métropoles concernées dès 2019 par la loi LOM (Loi d’orientation des mobilités) et cette obligation européenne de limitation des émissions polluantes. Désormais, Le Havre est également concernée par de nouvelles obligations de création d’une ZFE d’ici à 2025. Depuis août 2021, la loi Climat et Résilience est venue allongée la liste des agglomérations devant elles aussi mettre en place une ZFE avant le 31 décembre 2024, soit l’ensemble des agglomérations de plus de 150 000 habitants, où les enjeux liés au trafic routier impactent largement ceux liés à la santé publique.

Alors qu’est-ce qu’une ZFE ? Et bien il s’agit d’une Zone à Faibles Emissions. En clair, c’est un espace géographique, délimité non pas par les frontières communales ou de quartier, mais par les frontières mesurées par les seuils maximaux de pollution acceptables largement dépassés, soit un périmètre alliant un fort trafic routier à une forte densité de population. Bien souvent, les ZFE se trouvent donc à couvrir les zones des centres-villes jusqu’aux voies périphériques.

Comment savoir si l’accès de son véhicule est autorisé ? Par la classification Crit’Air. Elle se présente ainsi :

Sans vignette

  • Essence immatriculée avant 1997
  • Diesel immatriculé avant 1997

Crit’Air 5

  • Diesel immatriculé entre 1997 et 2000

Crit’Air 4

  • Diesel immatriculé entre 2001 et 2005

Crit’Air 3

  • Essence immatriculée entre 1997 et 2005
  • Diesel immatriculé entre 2006 et 2010

Crit’Air 2

  • Essence immatriculée entre 2006 et 2010
  • Diesel immatriculé à partir de 2011

Crit’Air 1

  • Essence immatriculée à partir de 2011

Aussi, les véhicules pénétrant au sein des ZFE doivent se voire apposer une vignette sur le pare-brise, pour attester de leur niveau de pollution acceptable. En 2023, au Havre, l’étude du périmètre de la future ZFE est encore à l’étude, sans restriction mise en place. Toutefois, suite à la concertation, et d’ici à 2025, elle devra nécessairement être instaurée pour répondre aux obligations légales.

La mobilité alternative est assurément la clé. Si les collectivités s’engagent déjà avec des transports en commun parfois gratuits, des réseaux de vélos électriques, trottinettes électriques, ou voitures électriques en prêt facile, acquérir un véhicule électrique est un pas considérable vers une mobilité plus propre, plus raisonnée et raisonnable.

En route vers la mobilité écoresponsable

L’urgence climatique a fait l’effet d’une bombe depuis 2020, où les effets, déjà largement notoires sur les monts à demi enneigés, et les banquises ne cessant de fondre bien au-delà des frontières européennes, ont été bien plus prégnants dans notre quotidien, avec des records de chaleurs caniculaires, des bourgeons naissants en plein hiver, la colonisation d’espèces animales et notamment d’insectes qui ne survivent habituellement pas aux températures hivernales, des cours d’eau totalement asséchés, des pluies torrentielles, des effets météorologiques déferlants et bien plus puissants, et les exemples pourraient se poursuivre ainsi encore sur de nombreuses lignes.

La prise de conscience est donc bien réelle aujourd’hui, et c’est cette urgence climatique qui donne lieu à des obligations données au niveau européen, applicables au niveau national à échéance proche. L’objectif tend à viser une transition radicale dans nos modes de consommation et de production. L’arrêt du puisage à outrance des énergies fossiles, et leur utilisation extrêmement nocive pour l’environnement, fait partie des objectifs, d’où le viseur ciblé sur le diesel.

Pour rester cohérent, et limiter les effets d’une fracture sociale, en interdisant des accès aux véhicules polluants, majoritairement détenus par des professionnels ou par des familles en situation de précarité, l’Etat a mis en place une série de subventions et d’actions pour inciter et aider à l’acquisition d’un véhicule propre :

  • Une prime à la conversionpour l’acquisition d’un véhicule peu polluant neuf ou d’occasion en échange de la mise en rebut d’un véhicule de Crit’Air 3 ou plus (jusqu’à 5000 €) ;
  • Un bonus écologiquepour l’acquisition d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 6000 €) ;
  • Une surprime ZFE aux habitants et/ou travailleurs d’une ZFE pour l’acquisition d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 1000 €) ;
  • Un micro-crédit garanti par l’Etat à hauteur de 50 %sur 5 ans sur conditions de ressources pour l’achat d’un véhicule peu polluant (jusqu’à 5000 €) ;
  • Un prêt à taux zéro, sur conditions de ressources, pour l’achat d’un véhicule peu polluant dans les zones à faibles émissions. Le prêt pourra atteindre jusqu’à 30 000 €, remboursable en 7 ans.

Le Havre Seine Métropole : La mise en place d’un réseau de bornes de recharge IRVE

Comme l’ensemble des collectivités, la métropole du Havre est en charge de l’aménagement de l’espace public, dont l’implantation d’un réseau public de bornes de recharge fait partie. Celui mis en place est déjà conséquent, dont la gestion a été déléguée à plusieurs entreprises :

  • EFFIA pour les parcs de stationnement en ouvrages et les parcs barriérés;
  • SDE 76 pour la zone rurale, avec le maintien des équipements déjà déployés avant la création de la Communauté urbaine;
  • UBITRICITY SHELL, titulaire de conventions d’occupation du domaine public, en vue de la mise en place d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques accessibles à tous les usagers.

Le Havre Seine Métropole a mis en place un schéma directeur pour définir une stratégie concertée de déploiement des infrastructures de recharge sur la prochaine décennie. D’ici à 2025, plus de 500 bornes devraient être déployées sur l’ensemble du territoire que couvre la métropole, soit sur les 54 communes concernées. Si ce projet est un réel défi engagé pour la transition énergétique, il reste à ce jour insatisfaisant face à la montée en puissance du nombre de véhicules électriques en circulation.

Faire installer une borne privative de recharge pour véhicule électrique

La borne de recharge privative est le choix fait par plus de 90 % des nouveaux électromobilistes. Les avantages sont nombreux, notamment évidemment en termes de confort. Le droit à la prise permet également aux locataires de pouvoir prétendre à l’installation d’une borne à domicile. Les habitats collectifs ne sont pas en reste, et peuvent même profiter d’installations multiples, pour gagner en confort, avec une gestion adaptée au besoin.

Pour faciliter cette acquisition, et afin que la disparité du réseau public de recharge ne soit pas un frein à l’acquisition de véhicules électriques, l’Etat a mis en place des aides également pour la fourniture et l’installation d’une borne de recharge privative :

  • Un crédit d’impôt: Il peut prendre en charge jusqu’à 75 % de la fourniture et de la pose de l’infrastructure installée chez des particuliers (qu’ils soient propriétaires ou locataires dans le cadre du droit à la prise, en résidence principale ou secondaire, cumulables), plafonné toutefois à 300 € par logement équipé ; montant qui peut être doublé dans le cas d’un couple soumis à une imposition commune et disposant de deux véhicules électriques ;
  • Une prime énergie : Elle permet de financer tout travaux d’économie d’énergie sans conditions de revenus ;
  • La TVA à 5,5 %: Les particuliers qui font installer une borne de recharge à domicile peuvent bénéficier d’une TVA réduite sur la facturation de travaux de pose, d’installation et d’entretien du système de charge. Les professionnels ne sont pas concernés par cet avantage ;
  • Une prime Advenir: Les structures de recharge à usage individuel dans un habitat collectif sont éligibles à cette aide financière de l’Etat qui correspond à 50 % des dépenses induites par la fourniture et l’installation du matériel, avec un plafond fixé à 960 € HT. Les structures à usage partagé y sont également éligibles, avec un plafond fixé à 1660 € HT.

Pourquoi et comment faire appel à un installateur IRVE au Havre ?

Pourquoi lui faire appel ? Avant tout et surtout parce que c’est une obligation légale. En effet, si l’Etat propose des aides à l’acquisition d’une borne privative, il souhaite également pouvoir en contrôler l’installation en bonne et due forme, en parfaite conformité avec les normes électriques en vigueur. Aussi, une certification a été introduite par l’AFNOR et QUALIFELEC, qui sont deux organismes certificateurs nationaux, pour attester des compétences techniques nécessaires à l’installation des IRVE, pour les électriciens répondant en tous points au cahier des charges imposé. Ces derniers sont notamment formés en théorie et en pratique à l’installation et à l’utilisation des systèmes, et sont évalués annuellement pour conserver leur certification.

Notons tout de même que seules les bornes de 3,7 kW peuvent être installées par les particuliers, sans faire appel à un installateur IRVE. Toutefois, en cas de sinistre, l’assureur habitation peut ne pas prendre en charge les dégâts subis et causés.

Comment trouver un installateur IRVE au Havre ?

En réalité, au Havre comme ailleurs, il n’y a rien de plus simple que de trouver un installateur IRVE. Pourquoi ? Parce qu’ils se multiplient et croulent même sous les demandes. Il sera d’ailleurs bon d’anticiper la prise de contact, pour ne pas se trouver avec un véhicule électrique, sans borne de recharge déjà installée. On peut estimer entre 300 et 1 500 € le tarif de fourniture d’une borne de recharge, et entre 300 et 600 € l’intervention d’un électricien certifié IRVE. Ces tarifs valent pour une installation à domicile, donc pour une borne ne dépassant pas les 22 kW. Les tarifs varieront selon le type de borne choisi, sa puissance et sa performance, l’état du tableau électrique, le câblage à prévoir, les options choisies sur la borne, le lieu d’implantation, etc.

Quoi qu’il en soit, nul besoin de solliciter le bouche à oreille, ou d’aller démarcher X professionnels. Les comparateurs en ligne sont des outils ludiques et ergonomiques, qui permettent d’accéder rapidement et sans peine à un panel de devis d’installateurs IRVE du secteur. Les services des comparateurs en ligne sont 100 % gratuits, et n’imposent pas l’engagement en fin de procédure. Le client reste libre de solliciter l’un des professionnels, ou bien de passer son chemin, pour un futur projet peut-être.