Installateur IRVE par Région

Installateur borne de recharge IRVE Marseille Bouches-du-Rhône

Le marché du véhicule électrique est en pleine expansion sur le territoire, et pour cause : Entre emprunte carbone, malus écologique, prix à la pompe, coût d’entretien, etc., la thermique peine à convaincre. Toutefois, le pas n’est pas si évident à franchir pour les futurs acquéreurs dont il n’est pas question de remettre en cause la conscience écologique, mais plutôt économique, et pour le coup de son propre porte-monnaie. Pour impulser encore davantage la transition énergétique du parc automobile national, l’Etat a mis en place des aides financières, suivi par d’autres acteurs du territoire, conscients de leur rôle à jouer face à l’urgence climatique. Pour pouvoir y prétendre, une qualification IRVE a été créée pour reconnaître tout le savoir-faire pointu du professionnel expert qui interviendra pour l’installation du système de charge du véhicule. A Marseille, pourquoi et comment faire appel à un installateur de bornes de charge, et quels avantages nous procure-t-il ?

Marseille : Une empreinte carbone trop marquée

Triste record pour la cité phocéenne : Saviez-vous que l’air de Marseille est celui le plus chargé en particules fines en suspension de l’Hexagone, qui provoquent des risques sanitaires, notamment des fonctions ventilatoires comme la baisse de la capacité respiratoire, la toux, des crises d’asthme ou des irritations oculaires. De plus, la ville rejette plus de 200 000 tonnes équivalent CO2 par an. Parmi elles, on notera les facteurs principaux suivants : la troisième plus grande métropole avec une densité urbaine forte, un trafic maritime important avec l’acheminement du fret et les flux de passagers, et des sites sensibles et classés Seveso tels que les usines Arkema Saint-Menet ou Cerexagri, qui présentent un risque environnemental et sanitaire important.

La mise en place progressive d’une ZFE

Pour lutter contre cette mauvaise qualité de l’air _ ce qui est devenu un réel enjeu sanitaire en plus d’être écologique _ les plus grosses métropoles se projettent à court terme sur l’établissement sur leur territoire d’une ZFE (Zone à Faibles Emissions) à l’intérieur de laquelle la circulation des véhicules les plus polluants sera largement limitée. Les enjeux des ZFE sont principalement sanitaire et écologique.

Dans la lignée de la ZFE du Grand Paris, la Métropole Aix-Marseille-Provence finalise tout juste son projet de ZFE pour une mise en place à compter de septembre 2022, sur trois années. S’étendant sur près de 20 km² et concernant plus de 310 000 habitants, soit plus de 80 % des Métropolitains les plus exposés à la pollution de l’air, la ZFE limitera progressivement la circulation des véhicules motorisés polluants au sein de la capitale métropolitaine : les Crit’Air 5 et les véhicules non classés dans un premier temps, puis les Crit’Air 4 en septembre 2023, et enfin les Crit’Air 3 en septembre 2024. Ainsi, la métropole espère une baisse des émissions de particules fines de 46 % et 35 % du dioxyde d’azote en 3 ans.

Un réseau public de bornes de recharge en expansion

Pour favoriser l’acquisition de véhicules moins polluants, le département des Bouches-du-Rhône a fait appel à l’opérateur d’exploitation ENGIE Solutions par le biais de son service EVZEN pour déployer, exploiter et assurer la maintenance du réseau public de bornes de recharge électrique appelé « Larecharge ».

Egalement, des bornes publiques de recharge doivent être installées tous les 80 kilomètres sur l’axe Lyon-Marseille, comme d’ailleurs sur les axes Paris-Lille et Paris-Caen. Ces bornes permettront de récupérer 80 % d’autonomie pour un temps de charge de 30 minutes maximum.

Mobilisé sur tous les aspects de la mobilité propre, le Département offre une remise de 50 % à tout utilisateur pour la souscription d’une formule d’abonnement de recharge, quelle qu’elle soit. A Aix-en-Provence, le stationnement sur les emplacements avec borne de recharge se fait à titre gracieux, offert par la municipalité.

Les aides à l’achat d’un véhicule électrique

Dans son ambition de transition énergétique et face à l’urgence climatique, l’Etat s’est clairement positionné pour favoriser l’achat de véhicules électriques en instaurant plusieurs aides.

  • Une prime à la conversion: Cette aide financière peut être versée pour l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion, peu polluant, en échange de la mise en rebut d’un véhicule de Crit’Air 3 ou au-delà. Elle varie de 1000 à 5000 € selon le véhicule mis en rebut, les revenus du propriétaire, et le nouveau véhicule acheté.
  • Un bonus écologique: Autre aide financière cumulable avec la première, son montant peut aller jusqu’à 6000 € selon le type et le prix d’achat du nouveau véhicule.
  • Un micro-crédit: Pensé pour les ménages interdits de crédits bancaires ou à situation professionnelle précaire, il est garanti par l’Etat à hauteur de 50 %. Son montant peut aller jusqu’à 5000 € remboursables en 5 ans.

Certaines Métropoles, Département ou Régions se sont eux aussi emparés de cette ambition en créant une ZFE et en proposant des aides complémentaires à celles déjà mises en place par l’Etat. C’est notamment le cas des Métropoles qui affichent un taux de pollution encore bien trop élevé. Aix-Marseille-Provence est en passe de devenir une ZFE. Voici les avantages que cela procurera aux Métropolitains concernés.

  • Une surprime ZFE: C’est une aide supplémentaire d’un montant maximal de 1000 €, dédiée aux habitants et travailleurs en ZFE.
  • Une prime à l’achat : Le département des Bouches-du-Rhône proposait encore, jusqu’en janvier 2022, une prime de 5000 € à l’achat d’un véhicule neuf 100 % électrique. Ce dispositif, généreux et volontaire de la part du Département, a connu un succès allant au-delà des attentes. L’objectif initial était de financer l’achat de 1000 véhicules électriques par an sur 5 ans. 4 ans plus tard, ce sont plus de 11 000 véhicules à avoir pu bénéficier de cette prime. Aussi, le Département a mis fin début 2022 à ce dispositif qui avait pour but d’impulser une dynamique de renouvellement du parc automobile, ce qui est une réussite.

Faire installer une borne de recharge à domicile

Les avantages de la borne de charge à domicile sont-ils encore à justifier ? Du confort, de la sérénité, un coût moindre. Avoir sa propre station de charge à la maison, sans courir une place disponible sur le réseau public, gagnant ainsi du temps précieux d’activités personnelles diverses et variées. N’est-ce pas devenu un luxe accessible compte-tenu de la conjoncture ? A Marseille comme ailleurs, l’électrique gagne du terrain et l’attrait pour des moyens de déplacements écomobiles subventionnés est de plus en plus marqué. Dans sa même logique d’accompagnement financier à la transition du parc automobile national, l’Etat a également mis en place des aides pour inciter les propriétaires de véhicules propres à faire installer une borne de charge à leur domicile.

Les aides de l’Etat

Conscient de l’état disparate du réseau public de bornes de recharge pour véhicules électriques, l’Etat octroie des aides aux ménages qui s’équipent d’une station de charge à leur domicile.

  • Du crédit d’impôt: Prenant en charge jusqu’à 75 % du coût de la fourniture et de l’équipement, dans la limite de 300 € de remboursement par équipement, le crédit d’impôt s’adresse autant au propriétaire qu’au copropriétaire ou bien même au locataire dans le cadre du droit à la prise.
  • Une TVA à 5,5 %: Ce taux s’applique à l’ensemble des travaux de rénovation énergétique, sur les travaux de pose, d’installation et d’entretien du système de charge.
  • La prime énergie : Elle permet de financer tout travaux d’économie d’énergie sans conditions de revenus. Les travaux d’installation d’une borne de recharge entrent dans les critères d’octroi.
  • La prime Advenir: Elle est octroyée pour l’installation de système de charge individuel ou collectif dans des habitats collectifs. Aussi, les copropriétaires comme les locataires peuvent en bénéficier.

Ces aides sont toutefois conditionnées, parfois selon les ressources du ménage, et systématiquement à l’intervention d’un électricien certifié IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques).

Faire appel à un installateur certifié IRVE

Depuis 2017, il est légalement obligatoire de faire appel à un électricien disposant d’une qualification IRVE. Son intervention garantit un travail sérieux, expert, et sécuritaire. Lorsque l’on touche au câblage électrique en ajoutant un système pouvant charger un véhicule durant plusieurs heures d’affilée, mieux vaut s’assurer que le professionnel ait été formé en théorie comme en pratique, en continu, avec des remises à niveau annuelles.

La qualification IRVE

Décernée par l’un des deux organismes certificateurs en la matière : l’Afnor ou Qualifelec, la qualification IRVE est obtenue par l’électricien qui aura suivi une formation complète, allant du niveau « basique » au niveau optimal :

  • Le niveau 1 correspond à l’installation de bornes de recharge allant jusqu’à 22 kW, sans configuration spécifique pour la communication et la supervision ;
  • Le niveau 2 correspond à l’installation de bornes de recharge allant jusqu’à 22 kW avec configuration pour bornes communicantes et supervision de station ;
  • Enfin le niveau 3 correspond à l’installation de bornes de recharge de plus de 22 kW.

Sachez que le défaut de qualification IRVE du professionnel qui aura installé une infrastructure de recharge à domicile peut coûter cher en cas d’accident. En effet, pour tout sinistre mettant en cause votre système de charge, votre assureur exigera la preuve de la certification de l’installateur. A défaut, il pourra ne rien vous indemniser des dégâts causés puisque l’intervention d’un professionnel agréé est une obligation légale. A cela s’ajoute le fait que la qualification IRVE est un élément à justifier pour prétendre aux aides de l’Etat pour s’équiper.

Les comparateurs en ligne

Passer par un comparateur en ligne vous fera assurément gagner un temps précieux. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il pourra vous proposer un comparatif de plusieurs devis selon les critères renseignés. Utiliser un comparateur est 100 % gratuit et sans engagement. Il vous permettra de comparer rapidement les offres sur des points particuliers, notamment le tarif de la prestation, les délais d’intervention, le SAV disponible, le modèle de borne si l’installateur fournit lui-même le système, etc.